Centrafrique : « Covid – 19 »: que disent les avocats des détenus de la maison carcérale de Ngaragba ?

0
219

Coronavirus au Burkina Faso: Communiqué Numéro 1 de Maître Paul KERE Avocat au Barreau de Nancy et du Burkina Faso

Paul Kéré, Docteur en Droit, Avocat à la Cour

A l’attention de tous mes clients détenus à la Maison d’Arrêt de OUAGADOUGOU et de ORODARA.

Par communiqué n° 2020 /243 en date du 23 Mars 2020le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a porté à la connaissance de l’ensemble des acteurs judiciaires et des usagers du service public de la justice que dans le cadre des mesures de lutte contre le covid-19, les activités nécessitant la présence de personnes extérieures ux services des juridictions sont suspendues durant la période du 23 Mars au 10 Avril 2020 sur toute l’étendue du territoire national.

Le même jour, par délibération du 23 Mars 2020, le Conseil Supérieur de la Magistrature a pris une résolution aux termes de laquelle en son article 1er vise clairement la protection en premier lieu des justiciables, (ce qui est très noble), ensuite les Magistrats et tous les personnels des juridictions et enfin, les auxillaires de justice, de ce covid -19 mortel.

En son article 2 le Conseil Supérieur de la Magistrature a, dans sa résolution précitée, indiqué que « les activités juridictionnelles des Cours et Tribunaux du BURKINA FASO, à l’instar de la France sont suspendues pour une durée de deux semaines à compter du 24 Mars 2020 sauf les audiences d’une extrême urgence laissée à l’appréciationdes Chefs de Juridictions compétentes et ne réunissant pas plus de dix personnes ». 

Par le présent communiqué, je tiens à préciser à l’ensemble de ma clientèle que compte tenu du risque de contagion au coronavirus, le Directeur de la Maison d’Arrêt est disposé à mettre à la disposition des clients qui souhaitent joindre leurs avocats à condition que la liste de ces clients soit nominativement communiquée au préalable à la Direction. Ce qui est extrêmement louable pour la protection de tous contre ce phénomène « sui generis » et du jamais vu avant sur la planète Terre. A ce rythme, c’est l’Homme lui-même qui va détruire son milieu de vie. Pendant que les Médecins cubains tous noirs sont envoyés en Italie pour aider à soigner, l’Amérique du truculent TRUMP, pseudo donneur de leçons aux africains, a déjà bombardé les irakiens et les iraniens à partir d’un missile de croisière. Dieu est au contrôle et chacun paiera au prix fort l’ensemble de ses œuvres. Gardez donc, Chers clients, l’espérance d’un monde meilleur débarrassé de ces férues et autre virus toyota ou corona !

S’agissant des « audiences d’une extrême urgence » y a t-il encore une urgence plus que la liberté individuelle surtout pour ceux dont les délais légaux de détention sont largement expirés. Tout ce que Dieu fait est bon. C’est la raison pour laquelle, dès le 25 Mars 2020, j’introduirai une requête collective pour tous mes clients qui sont dans une situation de bénéficier de la liberté d’office afin que leur présence n’étant pas nécessaire et n’entraînant pas la « réunion de plus de dix personnes », le Procureur du Faso puisse lever leur mandat de dépôt conformément aux dispositions des articles 321-15 et 321-16 du Nouveau Code Pénal, ensemble les dispositions des articles 281-61 et 281-82 du même Nouveau Code de Procédure Pénale.

Le Quartier d’Amendement (Q.A.) dont a tant vanté les mérites quant aux conditions inhumaines d’incarcération regroupe aujourd’hui plus de 80 personnes alors que les rassemblement de plus de 50 personnes ne sont pas aujourd’hui autorisés par le Gouvernement dans sa lutte contre le coronavirus. La santé, la dignité, le respect ne s’arrêtent pas aux portes des prisons et même emprisonnés, la personne continue de bénéficier des droits fondamentaux garantis par la Constitution.

Fait à Ouagadougou  le 24 Mars 2020.

Paul KÉRÉ

                                                                                                          Docteur en Droit

                                                                                                          Avocat à la Cour

                                                                                              Chevalier de l’Ordre National

Source : www.netafrique.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here