Centrafrique : Communiqué de presse suite à la dernière attaque meurtrière des casques bleus rwandais par les éléments de 3R

0
349
Security Council meeting The situation in the Central African Republic Report of the Secretary-General on the Central African Republic (S/2019/498) Mr. Mankeur Ndiaye, Special Representative of the Secretary-General for the Central African Republic and Head ofthe United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic 2. Mr. Matias Bertino Matondo, African Union Special Representative and Head ofthe African Union Office in the Central African Republic 3. Mr. Koen Vervaeke, Managing Director for Africa, European Union External Action Service

MALGRÉ L’ATTAQUE LÂCHE CONTRE LES CASQUES BLEUS, L’OPÉRATION ‘A LA LONDO’ SE POURSUIVRA

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) condamne avec la dernière énergie, l’attaque lâche contre un convoi du contingent rwandais dans la préfecture de Nana-Mambéré dans le Nord-Ouest du pays qui a fait un mort et deux blessés parmi les casques bleus.

Alors qu’ils progressaient vers Besson, sur un terrain parsemé de mines, dans le cadre de l’opération A LA LONDO, les casques bleus rwandais ont été traitreusement pris à partie aujourd’hui par des éléments présumés du groupe armé Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R) retranchés aux abords de la piste.

« Je présente mes condoléances à la famille du disparu ainsi qu’au peuple rwandais et j’affirme que notre mission dans le nord-ouest de la RCA se poursuivra. Ceux qui ont commis cet acte ignoble seront recherchés, arrêtés et traduits devant la justice », a affirmé Mankeur Ndiaye Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations unies en RCA et chef de la MINUSCA.

 « C’est alors que les soldats de la paix rwandais réduisaient la résistance des 3R, que cette perte tragique est intervenue. Mais pour nous, cette attaque pourrait constituer un crime de guerre », a conclu le chef de la MINUSCA.

Ces attaques répétées du groupe 3R traumatisent la population locale déjà fragilisée par le blocage de l’accès à l’assistance humanitaire suite de l’insécurité généralisée que fait régner ce groupe dans la zone.

 La MINUSCA et les Nations Unies restent engagées à soutenir les efforts nationaux pour faire avancer la paix et la stabilité en République centrafricaine, dans le cadre de la mise en œuvre de son mandat de protection des populations civiles et de respect de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation, APPR-RCA.

Minusca

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here