Centrafrique : C’est Touadéra qui est derrière les actes d’enlèvements et d’assassinats avec la complicité de Menteur Ndiaye !

0
306

Des informations de sources policières et militaires ont rapporté à notre rédaction que les actes d’enlèvements, de tortures et d’assassinats qui défraient les chroniques ces derniers temps dans la ville de Bangui, la capitale de la petite république socialiste soviétique de Bangui – Kistan, relèvent de l’entière responsabilité de Touadéra.

Le coordonnateur de ces opérations macabres s’appelle Jules Ouananga, son aide de camp, qui est régulièrement instruit par son patron. Ces instructions sont, ensuite, traitées fidèlement et gérées  méticuleusement par un certain général Alfred Service, en sa qualité de directeur général de la sécurité présidentielle, et le lieutenant Rafaï, l’un de ses anciens hommes de main avec qui il avait manœuvré dans les tueries de Kembé et l’assassinat de la famille Bangazoni, Théophile Touba et Autres. Ils bénéficieraient à ce niveau de responsabilité de l’aide d’un certain Dolifio, un sergent. L’exécution de ces opérations, avec la participation active de Romaric Bangué « Major », Hardy pougaza et 12 puissances, tous d’anciens anti – balakas, serait organisée par le lieutenant – colonel Wallot dont le quartier général est installé dans l’une des villas de Pendéoro sise derrière la résidence de Touadéra.

C’est dans ce contexte que ces sources ont affirmé et soutenu que suite à une réunion d’enlèvement planifiée hier au restaurant « SENS UNIQUE » situé derrière Station BAMAG, lieu-dit chez MC, présidée par le ministre – conseiller Joachim Kokaté, le général Alfred SERVICE et les coordonnateurs des requins, qu’une liste des personnes à enlever, tuer et assassiner sur ordre de Touadéra,  avant de quitter le pouvoir d’ici là, a été dressée. Il s’agit de :   1- Général Christian José GALLOTY, 2- Ludovic NGAÏFEI, 3- Catherine SAMBAPANZA, 4- Karim MECKASSOUA, 5- Béatrice EPAYE, 6- Martin ZIGUELE, 7- Anicet Georges DOLEGUELE, 8- Colonel Arcadus BETIBANGUI, 9- Colonel Cyrique SOUKET, 10- Général LAPPO DG gendarmerie ! Stop et fin ! Source confidentielle ! ».
Et si l’enlèvement du général Ngaïfé jusqu’à ce jour et l’arrestation du général Boguin devaient être le début de la mise en application de ces instructions ? Et si, effectivement le candidat Touadéra était déterminé à passer le pouvoir à Mamadou Zéphirin, en étouffant toutes voix à la contestation par le règne de la terreur ? Et qu’en disent Menteur Ndiaye et la Minusca ? Et Perrin ?
La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here