Centrafrique : ce sont deux cents éléments de la CPC qui ont attaqué le poste douanier de Béloko !

0
51

 

Alors que le chef de la milice dénommée « Les Requins », un certain Héritier Doneng s’est précipité pour affirmer dans les premières heures de la matinée, sans qu’une enquête n’ait été préalablement conduite par des spécialistes en la matière sur le terrain, que l’attaque de la ville de Béloko a été minutieusement préparée et menée par les Anti – Balakas sous l’autorité d’un certain Ndalé, soutenus par des éléments de 3R, et que des communicants au service du pouvoir de Bangui, non seulement se sont empressés pour corroborer cette information, mais surtout en ont désigné les commanditaires qui répondent au nom de Touadéra, Ngamana et Autres, et ce, dans le cadre de leur politique de manipulation de l’opinion et dans le but d’effacer tous les éléments matériels de preuve de captation des recettes douanières par les mercenaires du Groupe Wagner, il n’a pas fallu beaucoup de temps à l’état – major de la CPC pour revendiquer la paternité de cette attaque.

Dans un communiqué publié, dont nous avons obtenu une copie, il reconnaît avoir lancé « l’opération militaire des Combattants Patriotes sur la position des Faca dans la localité de Béloko, frontière Centrafrique – Cameroun, ce jour samedi le 21 janvier 2023, aux envirions de 5 à 6 heures du matin. Les vaillants Patriotes ont neutralisé et blessé plusieurs adversaires. Puis récupérer et détruire plusieurs matériels logistiques. Le chef d’état – major général demande et informe la population civile de rester calme. Il s’agit d’une opération militaire lancer sur la position des Faca appuyés par les mercenaires russes Wagner. Vive la Coalition CPC, Vive la Paix, vive la Centrafrique ! ». Cette information a été confirmée par le Délégué au Groupement des Transporteurs, de nationalité camerounaise, dans une bande sonore qui circule activement sur les réseaux sociaux. Mieux, il n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour révéler leurs effectifs : plus de deux cents personnes lourdement armées qui venaient du côté du village Koundé, qui avaient comme seul objectif : le poste douanier, et qui demandaient sur leur passage, à la population civile, de rentrer dans les maisons. S’agissant du bilan, selon ce dernier, il y a eu deux russes tués dont les corps ont aussitôt été rapatriés, d’un civil et d’importants dégâts matériels. Les assaillants se sont retirés d’eux – mêmes en se dirigeant toujours vers Koundé, une fois leur mission accomplie.

Ces deux révélations ont eu l’incontestable mérite de déshabiller et mettre à nu, de manière objective et scientifique, toutes les allégations outrancièrement mensongères, savamment avancées et bancalement soutenues tous les communicants au service du régime de l’Imposteur de Bangui. En effet, alors qu’ils s’accusaient mutuellement en parlant d’une opération de braquage conduite par la CPC manipulée par certains pontes du pouvoir, des sources sûre et proches du trésor public ont affirmé et soutenu à notre rédaction que les recettes logées et sécurisées dans le coffre – fort du poste douanier, ont été retirées vers 7 heures du matin par le percepteur du trésor et reversées quelques heures plus tard sur le compte de l’état ouvert à cet effet dans les livres – journaux de la BGFI Centrafrique Bank, à Bouar.

Ceci dit, cette énième attaque du poste douanier est bel et bien l’œuvre héroïque de la Coalition des Patriotes pour le Changement et vise à paralyser économiquement le pays, en rendant inopérationnelles un tant soit peu les infrastructures douanières de Béloko, et infréquentable l’axe vital et stratégique Bangui – Bouar – Garouamboulaï, en considérant comme cibles militaires tous les circuits parallèles et illicites d’approvisionnements du pays en carburants, et en détruisant systématiquement tous leurs sites de dépôts de stockages, partout sur toute l’étendue du territoire national.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here