Centrafrique : Ce qu’ils appellent « route » dans nos provinces : Petit voyage dans le Mbomou et le Haut-Mbomou…

0
301

 

FOCUS SUR NOS PROVINCES
Ce qu’ils appellent « route » dans nos provinces :
Petit voyage dans le Mbomou et le HautMbomou..

PAR AÏCHA MBIBARAMO

A l’Est de la République Centrafricaine se trouvent les préfectures du Mbomou et du Haut
Mbomou, qui bordent la République démocratique du Congo et le Soudan du Sud. Riches d’une nature florissante avec ses magnifiques forêts, et de sa faune sur laquelle
trônent les majestueux éléphants. Sans compter la terre et l’ingéniosité des habitants, environ 250.000 âmes répartis sur 116.680 km2.

Ces habitants sont des Centrafricains certes, mais des Centrafricains qui se savent
totalement oubliés du pouvoir, cantonné à Bangui. Et les routes sont les fidèles miroirs de
cet oubli. Les routes d’antan sont devenues pires même que des pistes de brousse. On y
avance plus vite à pied qu’en voiture. Songez donc, en voiture, pour faire les 887 km qui
séparent Bangui d’Obo, le cheflieu du Haut Mbomou, il faut au moins 2 mois, et plus d’un
mois pour parcourir les 587 km de Bangassou à Bambouti, à la frontière soudanaise. Et, si vous voulez aller seulement de Zémio à Djemah, c’est au moins 2 jours qu’il faudra compter pour parcourir les 75 km qui les sépare.

Le reste, vous pouvez le deviner. Des populations coupées de tout, je dis bien de tout,
et des jeunes sans aucun autre horizon que leur village, devenu prison à ciel ouvert… Comme dans toutes nos provinces qui ont le malheur de ne pas être dans le prolongement immédiat de Bangui. Et c’est à cela aussi qu’il faut résister, c’est cela aussi qui doit changer !

Source : Bulletin citoyen d’information, d’éducation et de mobilisation du lundi 30 janvier 2023 – Numéro 03

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici