Centrafrique : ce que Touadéra, Ngrébada et leur partenaire Abdoulaye Hissène se sont dit

0
494

CENTRAFRIQUE: QUELLES NÉGOCIATIONS SUR LA SITUATION DE N’DÉLÉ ET DE BIRAO SE TIENNENT DEPUIS VENDREDI DERNIER À LA PRIMATURE CENTRAFRICAINE ?

Aussi ahurissant qu’il puisse paraître, sans se poser de véritables questions sur les enjeux de la Crise Centrafricaine (#CARCrisis), en ses conséquences dans la Région N°5 et l’avenir du régime de Bangui, Ngrebada Firmin, Premier ministre, Chef du Gouvernement de la Centrafrique, a entamé vendredi dernier, 24 avril 2020, des négociations sur la <<Situation de N’Délé>>, qui se poursuivront en ce début de semaine << avec celle de Birao en vue d’une réconciliation projetée entre les acteurs de cette guerre civile régionale>>, puisque Abdoulaye HISSÈNE RAMADAM, arrivé jeudi dernier par hélicoptère de la MINUSCA rentrerait sur ses terres mercredi prochain,… sauf si çà traîne.

Engagées sous médiation MINUSCA, ces négociations qui se déroulent ont quelque chose de surréaliste alors que des groupes armés, dont le FPRC, ont rendu public un Communiqué dans lequel ils déclarent suspendre leurs participation à l’APPR-RCA, paraphé à Khartoum et signé à Bangui, surtout lorsqu’on tient compte d’une autre Lettre confidentielle contenant de nombreuses revendications de ce groupe armé, le FPRC, à placer ses éléments dans les différentes institutions de la République Centrafricaine.

Retrait provisoire ou pas du tout de Khartoum, ne serait-elle pas la bonne question à se poser, pour nous autres naïfs ?

Mais en fouillant un peu plus loin, ce jeu de #Kissoro (#Awélé) ne serait-il pas plus subtil qu’il ne le paraisse ?

D’abord, du côté de l’hôte, de celui qui reçoit, qui donne l’hospitalité à l’Oubangui Hotel, Bangui, Central African Republic, sous protections Casques bleus Rwandais et Philippins. Conscientes de leurs difficultés à se maintenir au pouvoir, les autorités actuelles de Bangui jouent pleinement leur survie. L’objectif inavoué est de consolider le château qui s’effondre de toutes parts, après n’avoir pu réduire le FPRC, par MLCJ-PRNC-RPRC coalisés, à Birao, Bria et N’Délé, face aux bruits de bottes qui se précisent autour de Bangui. Ngrebada Firmin et Faustin Archange Touadera entendent faire la paix avec leur ennemi du Nord pour espérer les faire entrer dans une nouvelle coalition armée soutenant leur régime suffocant. Ce qu’ils tentèrent difficilement avec #AliNDARASSA, qui n’aurait cédé sur rien, récemment à Bangui, bien qu’il soit reparti avec cent (100) millions de nos francs CFA.

Pendant deux jours, les discussions ont été âpres. Point Un. Retour de l’État dans le Bamingui-Bangoran, Central African Republic, avec redéploiement des Forces de Défense et de Sécurité (#FDS). Point Deux. Soutien du #FPRC au régime de Bangui pour endiguer le danger que constituent le Général François BOZIZÉ YANGOUVONDA et le Kwa Na Kwa. Point Trois. La paix dans le Nord, avec la coalition MLCJ-PRNC-RPRC.

Du Point Un. Après deux jours de négociations, entre refus et examen d’une autre formule, le renforcement des capacités des éléments du FPRC, avant acceptation du retour des FDS dans le Bamingui-Bangoran, Central African Republic, le patron du CNDS-FPRC fit comprendre à ses interlocuteurs que, tout en restant dans la République, ses éléments FPRC peuvent sécuriser toute leur zone d’influence, surtout qu’ils n’ont plus confiance au Gouvernement de la Centrafrique qui a montré son vrai visage en faveur de la coalition conduite par le #MLCJ. Finalement, accord a été trouvé pour le retour à Ndélé, dans un premier temps de deux sections des FACA (Force Armee Centrafricaine), à condition que le CNDS-FPRC confirme son accord.

Un accord de dupes ?
À coup de cinquante (50) millions de francs CFA, destinés à un première prise en charge, versement de PGA aux éléments du FPRC. Avec exigence de libération des autres éléments FPRC, arrêtés et emprisonnés, et l’annulation de sa condamnation par la Cour Criminelle de la République Centrafricaine. Sur cette annulation de condamnation, instruction sera donnée dès lundi au ministre de la Justice, Flavien Mbata pour qu’il y travaille, en lien avec le #ParquetGénéral

Pour la #Touadérade, le redéploiement des FDS dans le Bamingui-Bangoran, bien que sous-peuplé, garantirait la maîtrise de ces improbables foutues élections projetées en défaveur du Kwa Na Kwa et des autres partis politiques, par la manipulation des urnes et la création virtuelle des centres de vote. N’est-on pas mieux servi que par soi-même ?

Point Deux. Ngrebada Firmin, Chef du Gouvernement de la Centrafrique proposa à Abdoulaye HISSÈNE RAMADAN de le soutenir militairement contre le Général François BOZIZÉ YANGOUVONDA et les #AntiBalaka qui constitueraient un sérieux danger imminent au régime de Faustin Archange Touadera, convaincus de l’existence qu’il est question d’un coup d’État en préparation. Pour le PM de Bangui, la revanche de BOZIZÉ et du Kwa Na Kwa sera farouche contre la #Séléka et tous ceux qui auraient contribué à leur chute le 24 mars 2013. Mais, faisant allusion à la tentative ratée de son assassinat en août 2016, par les Gardes présidentielles et les miliciens de Faustin Archange Touadera, entre Damara et Sibut, alors qu’il était détenteur d’un ordre de mission gouvernemental, à lui délivré par le #GouvernementSARANDJI, Abdoulaye HISSÈNE RAMADAM fit comprendre au PM que ni lui, ni #NoureiddineADAM, et encore moins leurs hommes, n’étaient en rien engagés contre l’ancien président de la République depuis #NAIROBI et que le plus important c’est d’aller à la stabilité nationale, avec tous les acteurs de la Crise Centrafricaine.

Point Trois. En cours de négociation… bien que le MLCJ ne soit pas vraiment partant, à en croire la position de l’État major Mlcj Birao, << CNDS est venu à Bangui pour négocier la paix et les autres groupes de bandits qui le soutien aveuglément en cachette il vont négocier avec qui ? Le moment est près que il seront tous dévoiler en publique Abon attendeur salut ! >>, postée en réaction au post du PM publié sur la première journée des négociations entamées avec Abdoulaye HISSÈNE RAMADAM.

Bilan du côté de l’Invité, de celui qui est reçu, qui reçoit l’hospitalité. Rappelons-le, la Primature Centrafrique, à travers Ngrebada Firmin, soutenu par Faustin Archange Touadera:
a) cinquante (50) millions de nos francs CFA, de PGA-FPRC,
b) promesses de libération des éléments FPRC arrêtés et emprisonnés,
c) promesse d’annulation de la condamnation le concernant par la Cour Criminelle…pour la paix et la réconciliation nationale, et,
d) dimanche 26 avril 2020, dans la soirée, après 20h locale, dîner en compagnie du Chef suprême des Armées Centrafricaines, quelque part dans Bangui, qui lui présenta ses PLATES EXCUSES POUR TOUT LE MAL ET LES INCOMPRÉHENSIONS ENDURÉS PAR LUI ET SES FRÈRES De N’DÉLÉ,  par sa FAUTE,… Limousine #V8, mise à disposition, pour circuler tranquillement hier nuit dans Bangui La Coquette.

Ainsi vivent et font les Autorités de Bangui. Comprenez donc que tout tourne autour de leurs petite personne et intérêts pouvoiristes !

La suite, au prochain épisode.

Henri Grothe

Lu Pour Vous

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here