Centrafrique : ce que le président du MLPC Martin Ziguélé a dit à Touadéra

0
403

LE PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE A RECU EN AUDIENCE MARTIN ZIGUELE, ANCIEN PREMIER MINISTRE
M.Martin ZIGUELE président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain ( MLPC) a été reçu en audience en début d’après-midi du 28 janvier par le Président de la République , Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des échanges que le President TOUADERA a enclenchés ces derniers jours avec les anciens hauts dirigeants du pays et les anciens premiers ministres.
Faisant face au micro de la presse présidentielle, M. Martin ZIGUELE a affirmé qu’il est d’abord venu présenter ses vœux de nouvel an au Président TOUADERA et échanger avec ce dernier sur l’actualité sociale, politique , économique et sécuritaire du pays.

« Vous savez que le Président de la République a reçu tous les anciens chefs d’état centrafricain, et il a souhaité élargir cette rencontre aux anciens premiers ministres. C’est dans ce cadre qu’en tant qu’ancien premier ministre, il m’a fait l’honneur pour qu’on parle un peu de la situation de notre pays sur tous les plans, notamment sur le plan de la sécurité, sur le plan de la réconciliation nationale, sur le plan de la situation économique. Et nous avons fait un large échange de vu sur ces questions », a-t-il fait savoir.

L’honorable Martin ZIGUELE appelle tous les anciens dirigeants du pays à fédérer leurs efforts en faveur de la paix et de la réconciliation nationale.

« Vous savez qu’ il y a à peu près un an, nous avons signé l’accord de paix de Khartoum. Et l’accord de paix de Khartoum, son objectif, ce n’est pas uniquement la paix, son objectif c’est la réconciliation entre les filles et les fils de cette nation. Il y a eu dans cet accord une disposition spéciale qui disait que les anciens chefs d’état de ce pays devraient s’impliquer dans la recherche de la paix, et qu’il fallait échanger concrètement avec le Président de la République pour voir qu’est-ce qui peut être fait pour que chacun apporte une contribution effective dans la paix, dans la réconciliation nationale et dans le renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble. Vous savez quand on a été Président de la République, on a eu l’influence, même si elle est réduite ou si elle se réduit avec le temps, mais on a toujours une influence sur un certain nombre de compatriotes. Et c’est comme dans une église , vous avez le cardinal, vous avez les évêques, vous avez les prêtres, vous avez aussi les catéchistes qui peuvent parler aux uns et aux autres pour faire en sorte que chacun d’entre nous prenne conscience du fait que ça quand même fait 6 ans que nous sommes dans cette crise où nous perdons rituellement des compatriotes comme ça s’est passé à Bria récemment. Il faut que chacun s’implique car qui peut le plus peut le moins. C’est pour ça que tous les anciens dirigeants dans leur ensemble sans distinction, nous pensons que nous devons tous parler de la même voix, nous devons regarder vers la paix et tout faire en sorte que notre pays avance réellement au lieu de continuer à pleurer les morts, à enterrer nos enfants, nos frères et nos sœurs. Autre chose à faire, c’est de transformer ce pays à un endroit où il fera bon vivre pour l’ensemble des filles et des fils de ce fils. Et c’était un peu ça le cadre des échanges. Nous avons fait beaucoup de dialogue, nous avons beaucoup discuté, mais nos enfants, nos fils, nos sœurs veulent nous voir ensemble œuvrer pour la paix partout en RCA ».

La renaissance

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here