Centrafrique : bientôt tous les acteurs politiques convoqués à Brazzaville par le président Denis Sassou Nguesso ?

0
221
French President Emmanuel Macron (L) welcomes Republic of the Congo's President Denis Sassou Nguesso at the Elysee Palace in Paris on September 3, 2019. (Photo by ludovic MARIN / AFP)
Centrafrique: Le Safou serait-il bon à savourer pour nous autres, cette semaine à Brazza-la-Verte, accompagné du Ngourouyaka du Pool et du bon digestif #Boganda ?
Les acteurs de la très longue crise centrafricaine pourraient se retrouver encore cinq ans plus tard à #Brazzaville, cette semaine. Cette rumeur datant de près d’un mois se concrétiserait à la demande diplomatique pressante d’excellence Denis SASSOU N’GUESSO (#DSN ou #Dénguess ), président tournant de la CEEAC ( redevenu sans doute) #MédiateurPermanent de la #CriseCentrafricaine (CARCrisis). Ce qui se murmurait à Bangui la Coquette, dans les différents états-majors politiques et sécuritaires se matérialiserait donc cette semaine, sauf rebondissements.
La question de souveraineté Centrafricaine confrontée aux véritables enjeux préélectoraux se posent déjà avec acuité, d’autant plus que La Renaissance – Présidence de la République Centrafricaine et le @Gouvernement de la Centrafrique très fiers de maîtriser la situation politique et sécuritaire nationale ne cessent d’attiser le feu. La demande de @Faustin Archange Touadéra de plusieurs milliers d’hommes #FOMAC venant renforcer l’idée d’une guerre civile imminente, avec la capitale Bangui pour cible.
Le diplomate Charles Armel Doubane n’avait-il pas eu l’intelligence d’alerter les Centrafricains sur les dangers que constituerait une #Délocalisation à l’étranger d’une #Concertation politique entre acteurs Centrafricains, nous désaisissant de toutes maîtrises de solutions Centrafricano-Centrafricaines ? Ce que craignait et dénonçait l’ancien ministre des Affaires étrangères Centrafricaines est bien cette #InfantilisationPolique des acteurs politique Centrafricain par un chef d’État naviguant à vue et n’ayant point d’oreille pour ses compatriotes. Lequel pensant toujours devoir le sauvetage de son Pouvoir par la conjugaison d’intérêts géopolitiques sous-régions, que lui-même a toujours négliger. Un Souverain 1er qui découvre la porosité de son pouvoir déliquescent.
Si Brazzaville venait à se reproduire, toutes les humiliations que le pouvoir de TOUADÉRA a déroulées contre la France et ses représentants, Emmanuel MACRON et Jean-Yves Le DRIAN, et tous les noms d’oiseaux qualifiant Excellences SASSOU N’GUESSO et DÉBY ITNO, toutes ses humiliations donc, se retourneraient contre un Mathématicien TOUADÉRA… Aux abois. Livré à lui-même, Faustinov TOUADÉROV ne pourrait vraiment comprendre l’ampleur des ravages politiques et diplomatiques causée par ses braillards et avatars transformant les réseaux sociaux en armes de guerre géopolitique par procuration.
Bonne chance à tous ces #GrandsEnfants s’exerçant à la POLITIQUE et à la DIPLOMATIE…!!!
Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here