Centrafrique : « Aveu ou Discours de campagne de Cathérine Samba – Panza »: quand l’ancien député Béa Bertin parle de contradiction secondaire !

0
73

 

L’aveu est de taille ! En droit, L’aveu est la reine des preuves. Certains « initiés  » savaient et savent parfaitement le rôle joué par la Chef d’Etat de transition, Mme Catherine SAMBA-PANZA ainsi que certains de ses collaborateurs dans l’élection de M. Touadéra à la magistrature suprême. D’ailleurs certains d’entre eux ont été bien récompensés. Maintenant que les langues se délient, certaines  » vérités  » vont très bientôt être mises sur la place publique.


Pour l’heure, ne nous trompons pas de combat ! Ne nous divertissons pas !
Ne nous divertissez pas !
Je suis toujours très attaché à ligne idéologique tracée naguère par les anciens la Fédération des Étudiants d’Afrique Noire (FEANF),à savoir :DISTINGUER LA CONTRADICTION PRINCIPALE DE LA CONTRADICTION SECONDAIRE.
TOUADERA, étant auteur du coup d’état constitutionnel et responsable numéro 1 du
Chaos actuel , est la contradiction principale !
L’aveu de Mme Catherine SAMBA-PANZA représente la contradiction secondaire !
Dès lors, les choses sont très claires. Concentrons- nous et mutualisons nos efforts et énergies pour résoudre ou sinon anéantir la contradiction principale qu’est « le locataire du Palais de la Renaissance  » .
Je me réjouis de l’action de mise en accusation de ce dernier devant la Cour Pénale Internationale pour :
– violations graves des droits de l’homme ;
– crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par le groupe WAGNER et ses supplétifs locaux , etc.
J’exhorte les caciques voire fanatiques du régime actuel convaincus que leur « Champion « jouit d’une « immunité  » à bien savoir et comprendre que:

1/les lois internationales ont une valeur et force supra- nationales (Cours de droit constitutionnel)
2/Sur le plan de la jurisprudence, je les invite à se rappeler de ce que l’ancien Président Soudanais BECHIR allait subir lors d’une visite en Afrique du Sud. N’eussent été le courage et le tact de Jacob ZUMA, le RAÏS Soudanais aurait fini le reste de sa vie à la Haye.
Il ne vous échappe pas que le Procureur de la CPI a délivré un mandat d’arrêt international contre le Patron du KREMLIN, Vladimir POUTINE . D’ailleurs, il avait dû renoncer in extremis à son déplacement pour participer à la réunion du BRICS qui regroupe : Brésil, Russie, Inde , Chine et Afrique du Sud.
Enfin, il y a le du 1er ministre Israélien , également visé par un mandat d’arrêt de la CPI.
J’ai dit !
Bertin BEA, ancien ministre,
ancien Député et ancien membre du Parlement Panafricain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici