Centrafrique : Autre temps, autre dépravation des mœurs !

0
803

 

Autre temps, autre dépravation des mœurs !

Par Daniel NDITIFÉÏ BOYSEMBE Daniel Nditifei Boysembe

Mazette Jackson, vedette de Radio Centrafrique.
Le 12 octobre dernier Mr Mazette était la vedette de Radio Centrafrique dans un rôle peu enviable Celui de griot du régime Touadera.

Présenté avec insistance par ses nouveaux amis comme l’un des fondateurs du MLPC ,il s’est vu confier le rôle d’apporter sa pierre à l’édifice de destitution des trois députés de l’opposition en chantier dont le crime est d’avoir pris part en France à une réunion sanctionnée par la condamnation de la constitution sur mesure de Touadera. La défense de ce règlement intérieur du MCU par Mazette a de quoi choquer tous ceux qui l’ont connu et partagé avec lui les luttes des années 90 qui ont accouché la démocratie en RCA.

Plus choquant encore c’est quand ce même Mazette participe à une campagne de mise en place de la dictature dans notre pays en ne reconnaissant pas aux autres Centrafricains le droit d’avoir une opinion contraire sur cette fameuse constitution. Mitterrand s’est opposé pendant des années à la Constitution de la 5ème République et n’a pas hésité à traiter le Général de Gaulle de dictateur lorsque celui-ci a initié la révision instituant l’élection présidentielle au suffrage universel, il n’est venu ni à l’idée du gouvernement français ni à celle du Président de demander la destitution du député et chef de l’opposition François Mitterrand.

Mazette, ventre affamé n’a point d’honneur paraît-il mais enfin un peu de dignité de temps en temps ne serait -ce en pensant aux autres membres fondateurs du MLPC -Pamadou , Balezou ,wakanga qui ne sont plus de ce monde sans oublier Kossi -Bella très malade mais attentif à l’évolution de son pays.

Quant aux faux démocrates qui nous dirigent et qui sont allergiques à toutes critiques relatives à leur constitution,ils ont du pain sur la planche. Après la destitution des trois députés , il va falloir agrandir la capacité d’accueil de nos prisons pour y recevoir les compatriotes opposés à cette constitution tellement ils sont nombreux.

Nditifei Boysembe

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici