Centrafrique : attention à la diplomatie dormante, pourrissante et puante de la Minusca !

0
193
L’image contient peut-être : 1 personne
L’image contient peut-être : 1 personne, debout, foule et plein air

BANGUI, le 28 Juin 2019 (RJDH) — La plateforme “E ZINGO BIANI” suspend ses rencontres politiques jusqu’à la rencontre avec le Chef de l’Etat, Faustin ArchangeTouadera, c’est ce qui a justifié le report du meeting qui devrait se tenir demain samedi 29 juin à Bégoua. Les leaders des partis composant la plateforme E ZINGO BIANI l’ont annoncé au cours d’une conférence de presse sans donner des précisions sur la date de la rencontre.

Selon le vice-coordonnateur dudit mouvement, Adouma Raymond, le représentant adjoint du secrétaire général des Nations Unies, Kenneth Gluck, leur a proposé une rencontre avec le chef de l’Etat pour un éventuel échange aux fins de trouver un terrain d’entente entre les deux parties. C’est pour cette raison que « le mouvement E ZINGO BIANI compte informer la population centrafricaine dans son ensemble que son meeting est reporté pour une date ultérieure en attendant le résultat de leur prochaine rencontre avec le chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra », a-t-il fait savoir.

Il est mentionné dans le communiqué de presse numéro 007 que selon les réponses du Président de la République aux revendications citoyennes à lui soumises depuis le 28 Mai 2019, il sera décidé de la suite de leurs actions pacifiques. « Nous avons décidé de reporter ce meeting à une date ultérieure parce que la Minusca nous avait annoncé que le chef de l’Etat compte nous rencontrer. Donc nous attendons la suite de cette entrevue avant de revenir vers la population », a souligné le vice coordonnateur Adouma Raymond.

« Le mouvement E ZINGO BIANI n’a pas vocation de renverser le pouvoir du chef de l’Etat, mais plutôt de l’amener sur les rails de ses propres responsabilités régaliennes qui est celle d’assurer la sécurité et le bien-être du peuple Centrafricain qu’il a juré de l’assumer », a ajouté le président du parti Rassemblement pour la République (RPR), Alexandre Ferdinand Nguendet.

Pour Gervais Lakosso, l’avortement des deux précédents meetings n’a pas d’effet négatif sur la suite de leurs actions. « Nous n’avons pas que les meetings et le concert des casseroles qui sont nos seuls moyens d’action. Il y a d’autres alternatives qu’on peut utiliser pour atteindre nos objectifs », a-t-il conclu.
Cette rencontre entre le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera, et E ZINGO BIANI intervient dans un contexte de tension entre le président et certains partis politiques d’opposition qui lui reprochaient « le refus de dialoguer ».

De sources bien informées proches du gouvernement parlent plutôt d’une initiative portée par la Minusca qui veut décrisper le climat politique déjà délétère pour préserver les chances de la réussite de l’accord de Khartoum.

Le premier meeting de E zingo Biani comme le deuxième, n’ont pas pu se tenir respectivement le 15 et 22 juin dernier. Ces manifestations ont été interdites par le Ministre de la Sécurité publique au lendemain.

Source : RJDH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here