CENTRAFRIQUE – ASSEMBLÉE NATIONALE : LE PRÉSIDENT SARANDJI DÉSAVOUE LE BUREAU SORTANT DONT LE SULFUREUX ÉVARISTE NGAMANA SE FAIT LE COACH

0
159

CENTRAFRIQUE – ASSEMBLÉE NATIONALE : LE PRÉSIDENT SARANDJI DÉSAVOUE LE BUREAU SORTANT DONT LE SULFUREUX ÉVARISTE NGAMANA SE FAIT LE COACH

De sources généralement bien informées, le président de l’Assemblée nationale (PAN) l’honorable Simplice Mathieu Sarandji était dans tous ses états le mercredi 02 mars 2022 au cours de la réunion du bureau de l’institution qu’il dirige lorsque, abordant un des points inscrits à l’ordre du jour de ladite réunion concernant le renouvellement partiel du bureau, le 1er vice-président sortant Evariste Ngamana a présenté le projet du bureau qu’il a en main et dont il dit avoir reçu l’« approbation » du président de la République, chef de l’Etat, professeur Faustin Archange Touadéra.

A son tour de parole, le PAN Sarandji aurait tenu des propos très durs à l’endroit d’Evariste Ngamana et ceux qui « font croire » que le chef de l’Etat aurait déjà pris la décision de reconduire la majorité des membres du bureau sortant et d’y introduire des députés débauchés de l’opposition.

Le PAN Sarandji aurait demandé à ceux qui entretiennent ce genre de rumeur de «cesser immédiatement avec ça »(sic) car cela causerait du tort au chef de l’Etat. « Le chef de l’Etat a déjà beaucoup à faire. Il a beaucoup de dossiers internationaux et nationaux sensibles et délicats à gérer, il faudrait lui laisser le temps de bien gérer ces dossiers et ne pas créer inutilement un climat malsain au sein de notre institution », aurait-il affirmé.

Sur le vote du nouveau bureau de l’Assemblée nationale, Sarandji a été très clair et tranchant vis-à-vis des autres membres du bureau sortant: « Je ne souhaite pas que ce bureau soit reconduit. Il faut laisser le jeu démocratique se faire; même si ce sont des opposants ou des femmes en majorité qui sont élus, je vais travailler avec eux, car la nation passe avant nous. Je veux que cela soit compris de tous » (resic).

Ces propos étaient comme une douche froide versée sur le corps des autres membres du bureau présents à la réunion en commençant par Evariste Ngamana qui a maille à partir avec sa belle-famille par rapport aux relations coupables qu’il aurait avec sa belle-sœur. Comme quoi, le malheur ne vient jamais seul. Et la prise de position de Sarandji a déjà valeur de jugement avant-dire droit voire d’autorité de la chose jugée, pour parler comme les auteurs judiciaires.

Un beau désaveu du projet régionaliste inopportun et honteux des députés du fameux « Grand ouest » qui n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.

Affaire à suivre.

Par Pygmalion Ramsès Wakambissa

Source : MEDIAS PLUS n°2746 du Jeudi 03 mars 2022

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here