Centrafrique : « Appel au DPI »: quel terrible et incompréhensible rétropédalage de la part de la Minusca et Mme Rugwabiza ! !

0
180

 

LA MINUSCA CONDAMNE LA MANIPULATION GRAVE ET DANGEREUSE DES PROPOS DE LA REPRESENTANTE SPECIALE SUR LE DIALOGUE ET PROMET D’ŒUVRER TOUJOURS POUR LA PAIX EN RCA

15 nov2023

LA MINUSCA CONDAMNE LA MANIPULATION GRAVE ET DANGEREUSE DES PROPOS DE LA REPRESENTANTE SPECIALE SUR LE DIALOGUE ET PROMET D’ŒUVRER TOUJOURS POUR LA PAIX EN RCA

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a « condamné la manipulation grave et dangereuse, par des personnalités centrafricaines, des propos de la Représentante spéciale de l’ONU sur le dialogue, et promis d’œuvrer toujours pour la paix en Centrafrique », a indiqué, Guy Karema, officiant comme porte-parole de la Mission, lors d’un point de presse, ce mercredi, à Bangui.

En substance, Guy Karema s’est indigné que depuis le 26 octobre 2023, des extraits de l’allocution de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza, devant le Conseil de sécurité, font l’objet d’une « déformation », précisant que dans son discours, à l’occasion de la présentation du rapport du Secrétaire général sur la situation en RCA, « la Représentante spéciale n’a évoqué la question du dialogue que dans le cadre des élections locales de 2024 et du processus de paix en cours en RCA ».

Pour ce qui concerne les élections locales, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, Valentine Rugwabiza,  a indiqué qu’« il est essentiel que l’engagement des autorités centrafricaines en faveur de solutions politiques se traduise par des efforts visant à préserver l’espace démocratique et à reprendre le dialogue avec l’opposition, dans le but de promouvoir des élections locales inclusives et crédibles ».

En outre, sur le processus de paix, « les propos de la Représentante spéciale se sont inscrits dans le fait selon lequel l’APPR-RCA est le seul cadre de dialogue sur ces questions comme cela a été rappelé lors de la revue stratégique consacrée à l’évaluation du processus de mutualisation de la Feuille de route de Luanda et de l’APPR-RCA, le 23 octobre 2023, à Bangui », a relevé Guy Karema, insistant qu’« en conformité avec le mandat 2659 de la MINUSCA, et sans préjudice à la souveraineté du gouvernement qui assume la direction stratégique du processus de paix, la Représentante spéciale a appelée à la remobilisation, constatant le fruit des engagements initiés par le gouvernement avec les leaders des groupes armés signataires de l’APPR dans le cadre de la mise en œuvre du processus de paix qui ont permis la dissolution de six groupes armés et trois branches ».

Selon le porte-parole Guy Karema, « la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, Valentine Rugwabiza, n’a pas formulé de nouvelle proposition de dialogue, la MINUSCA, par conséquent, condamne la déformation des propos de la Représentante spéciale, ainsi que les propos irresponsables et graves utilisés par ces personnalités ».

Quant au porte-parole de la Force, le lieutenant-colonel Bertrand Dakissaga, il a déclaré que l’accalmie constatée ces dernières semaines dans le pays, sur le plan sécuritaire, s’est poursuivie malgré quelques incidents dans la partie nord du territoire, où un regain d’activité des éléments armés a été constaté.  « Nos différentes unités maintiennent une posture robuste et conduisent leurs missions avec professionnalisme. La Force a multiplié les patrouilles et les missions de reconnaissance aérienne afin de dissuader toute action violente contre les populations civiles », a-t-il rassuré.

Pour sa part, la porte-parole intérimaire de la composante Police des Nations Unies, l’adjudant Balkissa Yaye Goumeye, a fait savoir que les patrouilles motorisées et pédestres diurnes et nocturnes sont quotidiennement déployées, conjointement par UNPOL et les Forces de sécurité intérieure (FSI), à Bangui, mais aussi, en provinces.  « Ces patrouilles ont permis des échanges fructueux avec les populations qui sont reconnaissantes des efforts consentis par la MINUSCA au côté des autorités centrafricaines pour la stabilisation du pays », a-t-elle dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici