Centrafrique : allocution du feyman de Bangui à l’occasion de la réunion sur la feuille de route de Luanda

0
65
ALLOCUTION
DE SON EXCELLENCE LE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT
A L’OCCASION DE LA REUNION DE REVUE STRATEGIQUE SUR LE PROCESSUS POLITIQUE EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE (FEUILLE DE ROUTE DE LUANDA)
BANGUI, LE 4 JUIN 2022
– Madame et Messieurs les Ministres des Affaires Etrangères ;
– Madame la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations-Unies, Chef de la MINUSCA;
– Monsieur le Représentant de l’Union Africaine;
– Mesdames et Messieurs les Représentants du Corps Diplomatique et des Organisations Internationales;
– Monsieur le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Bangui ;
– Mesdames et Messieurs les Experts ;
– Distingués invités ;
– Mesdames et Messieurs,
Je voudrais commencer par vous exprimer vivement et au nom du peuple centrafricain ma gratitude pour la solidarité manifestée à son égard à travers votre présence à cette réunion de revue stratégique du processus politique en République Centrafricaine.
Je mesure à juste portée l’engagement constant et la détermination des Etats et organisations de la région, ainsi que tous les partenaires internationaux ici présents.
J’aimerais vous dire combien la République Centrafricaine apprécie vos investissements continus dans sa quête d’une solution politique à la crise.
Je voudrais ici, au nom du peuple et du Gouvernement centrafricains, ainsi qu’en mon nom propre, réitérer à l’endroit de mes Pairs de la sous-région, notre profonde reconnaissance pour leur attachement constant au retour à la stabilité en République Centrafricaine.
Je tiens à remercier particulièrement le Président João Manuel Goncalves LOURENÇO, Président de la République de l’Angola et Président en exercice de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), pour tous les efforts qu’il ne cesse de déployer pour un retour définitif de la paix et de la sécurité en République Centrafricaine et dans notre région.
En effet, sous sa présidence, de larges consultations entre les Chefs d’Etat de la sous-région ont abouti à la définition de la Feuille de Route Conjointe pour la Paix en République Centrafricaine.
Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs ;
Sans vouloir me projeter dans les méandres de l’histoire de la coopération qui nous lie individuellement et collectivement, l’on ne dira jamais assez que la Feuille de Route Conjointe pour la Paix du 16 septembre 2021, fruits de trois mini-sommets de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), plonge ses racines dans l’initiative Africaine pour la paix et la réconciliation en République Centrafricaine qui généra l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation du 6 février 2019.
Ces deux initiatives sont les deux faces d’une même médaille en réponse à la demande du Gouvernement centrafricain fortement adossée à l’apport indispensable de la région dans sa quête d’une solution politique durable.
Nous savons le processus politique et de paix très complexe et le chemin vers la paix lui-même sinueux, mais restons résolument engagés et politiquement déterminés à mobiliser toutes nos ressources afin de fructifier vos investissements généreux, sincères et continus dans le processus de paix.
Plus qu’un témoignage de votre attachement à la paix et à la stabilité régionale, votre présence ici reste la parfaite illustration de notre cheminement historique sève nourricière de notre commune volonté d’œuvrer pour un retour définitif de la paix.
A cet égard, ma décision de me retrouver avec vous dans cette cérémonie d’ouverture de la réunion de revue stratégique du processus politique, est un indicateur sinon la réaffirmation du désir ardent du peuple centrafricain de jouir de la paix et d’être libéré de l’insécurité par un règlement pacifique de la crise.
C’est le lieu de vous renouveler ma volonté politique et la détermination du Gouvernement à mobiliser les efforts pour la revitalisation de l’APPR à travers la Feuille de Route Conjointe de Luanda, avec le soutien de tous les partenaires internationaux, en toute harmonie avec les garants, les facilitateurs de l’APPR et l’Angola et le Rwanda, mandatés par la CIRGL et la MINUSCA, investie par la Résolution 2605 du Conseil de Sécurité du soutien aux processus politiques et de Paix.
Notre succès réside dans notre capacité à générer des synergies et à tirer profit de nos avantages comparatifs dans l’opérationnalisation de toutes les composantes de la Feuille de Route Conjointe de Luanda.
La réunion de ce jour nous offre une plateforme de partage et d’évaluation des progrès dans le processus politique global à travers un dialogue constructif et ce, au regard des multiples défis afin de nous accorder sur les voies à suivre.
Je ne saurais cacher mon impatience de recevoir les résultats de vos délibérations que je compte personnellement utiliser en guise d’orientation de l’action gouvernementale vers des progrès tangibles en toute ouverture avec l’ensemble des partenaires qui ont tous leur place à nos côtés.
Sous ma direction et ma supervision politique avec le soutien des partenaires, le processus de paix fait l’objet d’une appropriation nationale, car le peuple centrafricain n’aspire qu’à la paix par des moyens pacifiques et avec les vertus ancestrales du dialogue et de la négociation.
Ainsi au-delà de notre volonté, nous avions pris toutes les mesures afin d’assurer la contribution effective de tous les ministères et institutions nationales compétents et la coordination effective du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, assisté de tous les ministères pour une mise en œuvre accélérée.
Par conséquent, j’accorde une importance particulière aux conclusions de vos délibérations qui feront l’objet d’un chronogramme d’exécution soumis à la rigueur d’une revue périodique de la performance et des progrès du Gouvernement, des parties au processus de paix et des partenaires stratégiques en vertu des engagements souscrits aussi bien dans le cadre de l’APPR que de la Feuille de Route Conjointe.
J’attends de cette réunion des propositions et recommandations de nature à renforcer notre convergence de vue sur l’unicité du processus de paix, à promouvoir la synergie par des passerelles appropriées entre les différentes plateformes d’engagements politiques avec toutes les parties prenantes, et à fédérer les efforts de tous les partenaires stratégiques vers une paix durable et définitive.
Je vous remercie.
La Renaissance

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here