Centrafrique : Albertine Bikossé assassinée à Kpabé par les Russes de Touadéra

0
902

Elle a soixante-douze ans. Cette centrafricaine a été froidement abattue au village Kpabé, situé à 7 Km sur l’axe Sibut – Bangui, par les mercenaires russes du Groupe Wagner, le vendredi 25 décembre 2020.

En effet, ayant entendu les détonations et les crépitements d’armes, selon des sources proches de la famille, Albertine Bikossé qui se trouvait à l’intérieur de sa maison, était sortie précipitamment pour chercher son petit – fils qui jouait dans les parages. Au même moment, arrivaient des hordes de ces barbouzes russes qui, sans pourtant rentrer en communication préalablement avec les Faca qui s’étaient déployés bien avant eux sur le théâtre des accrochages au village Danga distant de 3 Km de Kpabé en allant vers Sibut, avec des éléments de la Coalition des Patriotes pour le Changement, avaient commencé à tirer à tous azimuts. Ce sont ces tirs sur tout ce qui bougeait qui ont fauché à jamais cette pauvre femme qui ne représentait nullement un quelconque danger pour eux. Cela s’appelle tout simplement de l’assassinat !

Ces assassinats sont aussi signalés dans la ville de Boali à 75 Km de Bangui où ils ont été mobilisés en renforts aux forces gouvernementales acculées depuis lors par les combattants de la CPC. Ils auraient reçu de fermes instructions de la part du premier ministre Firmin Ngrébada dont la maison y a été pillée, de tirer à vue. A cet effet, les populations civiles sont considérées comme des rebelles et doivent être traitées comme des ennemis à abattre. Il est grand temps, avant que cela ne devienne une vraie boucherie humaine, que les organisations internationales de défense des droits de l’homme puissent se saisir le plus urgemment  de ces actes de crimes barbares et demander des comptes au Gangster de Bangui et ses alliés russes.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here