Centrafrique : « Affaire Issa Manou »: le procureur de la République Laurent Lengandé s’est assis sur la plainte de ses enfants contre Simplice Mathieu Sarandji

0
390

 

Les enfants Issa Manou                           Bangui le 20 janvier 2021

Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Bangui

Objet : Plainte contre Monsieur Simplice Sarandji

Monsieur,

En date du 20 janvier 2021, notre Père, cité en objet, a été interpellé dans la salle d’attente du bureau du secrétariat national exécutif du Mouvement Cœur Unis (MCU), 8ème arrondissement de Bangui par deux (2) hommes en tenues militaires qui l’ont emmené au bord d’une voiture Corolla couleur bleu, conduite par une personne civil. Notre père accompagné par monsieur Hissein Abdoulaye, venait voir voir cette matinée – là à 10 h le responsable de ce parti. Il n’est plus jamais revenu à la maison ni appelé depuis ce jour.

 

 

Il n’est pas intéressant de mentionner que devant le conseil islamique, Monsieur Hissein Abdoulaye déclara que pendant son interpellation par ces ravisseurs ce jour vers 10 h 30 mn, il leur aurait demandé que notre papa à trois (3) femmes et seize (16) enfants lorsqu’il était enlevé alors il devrait rencontrer Monsieur Simplice Sarandji, nous avons lancé un appel, mais jusqu’à présent aucune information ont été reçu par la famille de Issa Manou ses enfants ont toujours menacés et ils n’ont pas un moyen de vivre c’est pour cela que nous réclamons la libération de notre père pour la bonne éducation de ses enfants, le 20 septembre son fils Salet a été menacé à mort et il ne peut partir au marché pour ses activités c’est pour cela nous avons demandé la libération de notre père par un moyen possible.

Fort de ce qui précède, nous appelons à votre autorité étant donné la lourde responsabilité qui est la vôtre afin de nous aider à retrouver notre père, voire son corps. Pour l’inhumer dignement. Notre père est un homme très responsable qui s’est toujours battu dignement pour assurer notre éducation et notre survie. Il ne mérite pas un tel traitement de la part d’un tel.

Dans l’attente de vous savoir comprendre notre tristesse et porter un intérêt juste à notre courrier, recevez Monsieur, l’expression renouvelée de notre considération.

Ont signé :

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here