Centrafrique : « Affaire Issa Manou et Affaire Guinon »: Kossimatchi reconnait enfin son enlèvement au siège du MCU et et menace « Hourra » !

0
125

Message De Mr Blaise Didacien Kossimatchi :

«Si un certain Guinon s’hasarde à discréditer le parti MCU, je pense que la Galaxie nationale prendra ses responsabilités et les conséquences seront incalculables…»

janvier 20, 2022

Il y a de cela quelques jours déjà, les Centrafricains constatent avec beaucoup de regret des insultes sur les réseaux sociaux venant de la part de certaines personnalités du pays. En tête, le chargé de mission en matière des Nouvelles Technologies à l’Assemblée nationale, sieur Aymar Bienvenu Guinon qui, malgré son titre, se permet le luxe d’insulter le premier ministre Henri-Marie Dondra, les membres de son cabinet et certains membres du gouvernement, notamment ceux issus du Mouvement Cœurs Unis (MCU), le parti du président Touadéra. Ces comportements suscitent beaucoup de réactions et les Centrafricains se posent la question de savoir qu’est-ce qui se passe exactement au sein du MCU ? Face à cette situation, Radio Lengo Songo a tendu son micro au leader de la Galaxie nationale et Secrétaire Exécutif National en matière de mobilisation du Mouvement Cœurs Unis pour en savoir un peu plus.

RLS : Monsieur Blaise Didacien Kossimatchi, bonjour ! Vous êtes le leader de la Galaxie nationale et Secrétaire Exécutif National du Mouvement Unis en matière de mobilisation. Ces derniers jours, les Centrafricains ont constaté avec beaucoup d’amertume les agitations au sein du MCU. Dites-nous qu’est-ce qui se passe exactement au sein de mouvement ?

BDK : Merci Monsieur le Journaliste pour cette question épineuse. Je pense que c’est la nouvelle année, et cela a démarré par un tohubohu de tout genre qui s’installe au sein du parti MCU. Il n’y a pas un problème en tant que tel au sein du parti. Les activités du parti MCU vont bon train. Le Parti MCU se prépare actuellement la rentrée politique d’ici février. Mais, il s’agit ici de mésententes en quelqu’un qui s’appelait Guinon Bienvenu qui est «liveur», qui est chargé de mission à l’Assemblée nationale. C’est lui qui a été à l’origine de ce désordre, de ce tohubohu. Parce que c’est lui qui a attaqué le premier ministre Henri-Marie Dondra qui n’est autre que la deuxième personnalité du parti MCU. Egalement, il se permet le luxe d’attaquer à la présidente nationale des femmes du MCU, Virginie Mbaikoua. Vous savez, ce récidiviste de Guinon n’est pas à son premier forfait. L’autre jour, il a insulté madame Mbaikoua qui s’est plaint auprès de la justice. Et il a été mis aux arrêts pour quelques temps, puis relâché. Et il continue toujours à humilier les autorités. Nous sommes obligés de sortir pour dire nos quatre vérités. Parce que lui, il n’appartient aucune structure de base du MCU. S’il est là pour cultiver le tribalisme au sein du MCU. Je pense que le président de la République n’est pas un tribaliste. Le président s’est fait entourer des personnalités de différentes ethnies. Idem aussi pour le Secrétaire National qui n’est autre que Simplice Mathieu Sarandji qui est le président de l’Assemblée nationale. Ce sont des gens qui ne sont pas des tribalistes. Si un certain Guinon s’hasarde à venir discréditer le parti MCU, je pense que la Galaxie nationale qui est aussi membre influent du MCU va prendre sa responsabilité et les conséquences seront incalculables pour ce dernier.

Vous avez soulevé la question du tribalisme au sein du MCU posée par Monsieur Guinon Aymar, qu’est-ce qu’il a dit exactement concernant cette pratique au sein de ce parti au pouvoir ?

Je vous dis ce qu’il a dit est grave voire gravissime. Monsieur Guinon est allé très loin pour parler de la «ciatisatisation» (en langue Yakoma qui signifie ciah, «bonjour») dans la nomination. Que le premier ministre Henri-Marie Dondra ne fait confiance à ses parents Yakoma. Or, ces choses ne peuvent plus exister ! C’est à cause du tribalisme que ce pays est toujours en retard. C’est à cause du tribalisme que ce pays ne peut pas avancer. Mais, aujourd’hui le président de la République est en train de tourner la page de ce fléau qui a tant gangrené l’Afrique, le Rwanda au passage et la RCA en particulier. Donc, ce Guino, en principe, sa place ne devrait pas être ici. Et le chef de l’Etat qui n’est autre que le père de la nation, le père de tous les Centrafricaines et Centrafricains, n’acceptera pas que ce dernier puisse l’exceller dans l’ultra-tribalisme qui le caractérise !

Monsieur Blaise Didacien Kossimatchi, un autre dossier concernant le MCU va directement dans l’affaire de la démission de Monsieur Abdoulaye qui rejoint aujourd’hui les rangs de la CPC en intégrant le MPC de Mahamat Al Kathim, ainsi que l’affaire de la disparition de Issa Manou qui serait disparu au siège du MCU et fait la une de la toile ces derniers temps.

Je connais Monsieur Abdoulaye ! Abdoulaye c’est un militant comme tout autre militant ! Il a son droit de démissionner dans le MCU ! On ne peut jamais forcer quelqu’un à rester éternellement dans un parti politique. Il a choisi le camp de la CPC. Il a choisi le camp de la rébellion. Ok ! Bon vent à lui, mais c’est la fin qui compte. Abdoulaye c’est quelqu’un que je connais grâce à mon cousin Sani Yalo qui l’a hébergé. Voilà lui, il voulait faire un coup à Monsieur Sani Yalo. Mais Dieu merci ! Il était près de Méckassoua. Et donc, Méckassoua l’a utilisé pour venir empoisonner Sani Yalo. Heureusement Dieu l’a épargné. Donc, c’est un supot. C’est un partisan de Benz-éboule. Merci à Dieu qui l’a chassé du parti où lui-même, il a démissionné. Je pense que son départ c’est un bon débarras pour que le parti puisse respirer. Parce que le parti ne peut pas se renfermer des démons du tribaliste. Non ! Concernant Monsieur Issa Manou, c’est ce même Abdoulaye quand Issa Manou était venu avec quelqu’un au siège du MCU. C’est ce même Abdoulaye qui a appelé les forces de l’ordre pour signaler bon voilà il y a un gars de la CPC qui est venu au siège du MCU. En attendant, il n’a pas mis pieds à l’intérieur du siège. Il était dehors de la concession. C’est ainsi que les forces de l’ordre sont venus l’arrêter. Par la suite, Monsieur Sarandji a téléphoné pour qu’on puisse le libérer. Là aujourd’hui ce que je sais Monsieur Issa est libéré. Mais je ne connais pas là où les gens racontent des choses sur les réseaux sociaux pour faire croire qu’il a disparu et c’est le MCU qui l’a tué. Le catalisateur de ce problème, c’est ce même Abdoulaye. Et voilà au Tchad et en France, les racontent du n’importe quoi pour jeter le discrédit sur le Secrétaire Exécutif National du MCU, Simplice Mathieu Sarandji. Ça j’apporte un démenti formel à cela. Le problème de Manou Issa, je demande à ces parents de déposer une plainte en bonne et due forme contre Monsieur Abdoulaye qui est aujourd’hui partisan de la CPC.

Autre fait de l’actualité Monsieur Blaise Didacien Kossimatchi est que les préparatifs du prochain dialogue républicain qui a du plomb dans l’aile. A ce jour, la CPC souhaite leur retour à la table des négociations. Chose que le peuple centrafricain, dans son écrasante majorité, n’est pas du tout d’accord. Comment la Galaxie nationale réagit à ce souhait de la CPC ?

Par rapport à dialogue, tout le monde attend à bras ouverts. Aujourd’hui, les préparatifs de ce dialogue a du plomb dans l’aile, parce que l’opposition démocratique a retiré ses représentants. Parce que vous savez, leurs dossiers sont au niveau de la justice. Pour ceux qui sont des députés, la justice réclame la levée de leur immunité, car ils sont aussi impliqués dans la crise que le pays a connu ces derniers temps. Puisque les représentants de l’opposition démocratique se sont retirés. Vous avez aperçu la vidéo postée par François Bozizé Yangouvonda à la veille du nouvel an parlant effectivement de ce dialogue inclusif. S’il n’y a pas ce dialogue inclusif, il va marcher sur Bangui. Je pense qu’aujourd’hui, la CPC n’a plus le pouvoir de régner sur le peuple centrafricain ! La place des gens de la CPC se trouve à la CPI ou à Ngaragba, puisqu’ils ont tué. Et le peuple centrafricain se mobilise par conséquent. Oui pour le dialogue inclusif. Mais pas avec les teneurs de la CPC, parce qu’ils ont endeuillé beaucoup de familles en Centrafrique. Ils ont fait qu’aujourd’hui, il existe beaucoup de mamans qui sont des veuves et beaucoup d’orphelins. Et comment ils peuvent venir narguer les victimes. Les victimes n’accepteront jamais un dialogue avec la CPC.

Aujourd’hui, le Mali fait face à une sanction de la CEDEAO. A ce jour, plusieurs observateurs de la vie sociopolitique ont analysé que ces sanctions se cacheraient derrière la main invisible de l’Occident, notamment de la France. Que cela vous inspire ?

Je pense que tout a été préparé par la France néocoloniale de Macron. C’est cette France qui a utilisé un dicta sur la CEDEAO aux fins de sanctionner le Mali. Je vous dis ces sanctions injustes et inhumaines. Le peuple malien tout comme le peuple centrafricain souffre. Là il va falloir que la RCA et le Mali puissent créer leur monnaie pour éviter tout ce qui est le FCFA. Parce que le FCFA c’est un organe d’oppression. Nous félicitons les pays de bonne volonté comme la Mauritanie, l’Algérie et la Guinée Conakry qui veulent à tout prix aider le Mali. La RCA et le Mali sont victimes du néocolonialisme de la France. Nous devons toujours soutenir nos frères Maliens ! Je pense que la place de la France n’est plus en Afrique ! Les Français n’ont qu’à quitter chez nous et ils nous collent la paix ! Ils sont incapables de ramener la paix en RCA ! Ils sont incapables de ramener la paix au Mali ! Avec l’arrivée des Russes qu’ils les qualifient de mercenaires, ce sont ces Russes qui ont fait que la RCA est pacifier à 90% et le Mali également, ils ont macadamisé, neutralisé et pulvérisé les terroristes. L’heure n’est plus à la division, mais plutôt à une solidarité africaine !

Interview réalisée par Saint-Cyr GBEGBE-NGAÏNA

Source : Radio Lengo Songo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here