Centrafrique : « Affaire Hassan Bouba et Enlèvement du député Yandocka »: M. Jean – Pierre Lacroix, de quelle restauration de l’état de droit parle le gouvernement de l’Imposture et de l’Imposteur de Bangui ?

0
153

LE GOUVERNEMENT SALUE L’APPUI DE LA MINUSCA EN MATIÈRE DE RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT ET DE LA DÉCENTRALISATION

Le Gouvernement centrafricain a salué l’accompagnement et le soutien de la MINUSCA aux efforts nationaux pour la restauration de l’Etat de droit et la mise en œuvre de la décentralisation à travers la gouvernance locale dans le pays, au cours de deux cérémonies réalisées les 18 et 19 décembre 2023 à Bangui.

Le 19 décembre, le ministre d’Etat chargé de la Justice, de la promotion des droits humains et de la bonne gouvernance, Arnaud Djoubaye-Abazene, a qualifié la MINUSCA de « partenaire essentiel du Gouvernement centrafricain » et a félicité la Mission dont le mandat couvre de nombreux domaines, notamment « les actions fortes menées pour la restauration de l’Etat de droit » en RCA, a indiqué mercredi le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro.

Le ministre intervenait lors de la remise, par la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RCA et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza, de la lettre d’appui financier de la Mission à la Cour Pénale Spéciale (CPS), à hauteur de 4.9 millions de dollars américains (2.885.004.960 de francs CFA). Au cours de la cérémonie, le président de la CPS, Michel Landry Louanga, a estimé que le soutien de la Mission a été « déterminant dans la lutte contre impunité et l’instauration de l’Etat de droit, et a impacté positivement sur les résultats des activités judiciaires de la Cour ».

Le 18 décembre, la MINUSCA a remis 20 véhicules réformés au ministère de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et du Développement local et à l’ANE, dans le cadre de l’appui des prochaines élections locales. A cette occasion, a indiqué le porte-parole, le ministre de tutelle Bruno Yapandé, a déclaré que la MINUSCA « à travers les différentes résolutions du Conseil de sécurité n’a ménagé aucun effort afin d’atteindre ses objectifs dans le cadre du maintien de la paix, de l’accompagnement du Gouvernement centrafricain dans la mise en œuvre de la décentralisation à travers la gouvernance locale ». Quant au président de l’ANE, Me Mathias Barthélemy Morouba, il a salué « l’exemplarité et la solidité du partenariat » avec la Mission.

Concernant la CPS, la Représentante spéciale a réitéré l’engagement de la MINUSCA à poursuivre son partenariat avec le Gouvernement centrafricain et la Cour « dans l’intérêt de l’objectif stratégique de prévention et de répression des atrocités criminelles », tout en continuant de « faciliter la coordination et la mobilisation d’un appui bilatéral et multilatéral accru en faveur du bon fonctionnement de la Cour Pénale Spéciale ». Quant au processus électoral, la Représentante spéciale a indiqué la poursuite de l’action de la MINUSCA et de l’équipe pays dans le cadre de l’assistance intégrée des Nations Unies, à travers les « trois composantes du mandat électoral que sont les bons offices, les appuis opérationnel, logistique, sécuritaire et technique et la coordination avec le PNUD et d’autres partenaires internationaux », a ajouté le porte-parole de la MINUSCA.

Au cours de la conférence de presse hebdomadaire, le porte-parole a annoncé l’arrivée à Bangui, ce 20 décembre, du Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix. « Son déplacement intervient un peu plus d’un mois après l’adoption de la résolution 2709 (2023) du Conseil de Sécurité de l’ONU portant nouveau mandat de la MINUSCA », a déclaré le porte-parole, ajoutant qu’il rencontrera les autorités centrafricaines, dont le Président de la République et le Premier ministre, le corps diplomatique, la société civile, les étudiants de l’Université de Bangui ainsi que le personnel de la MINUSCA et des agences de l’ONU. Le Secrétaire général adjoint se rendra aussi à Birao (nord-est), dans la préfecture de la Vakaga.

Pour sa part, le porte-parole de la Force de la MINUSCA, le lieutenant-colonel Bertrand Dakissaga, a indiqué que la situation sécuritaire est restée calme dans les différentes régions du pays. Il a tout de même souligné que la Force a poursuivi ses activités opérationnelles. « Les patrouilles de présence et les missions conjointes avec les FACA se sont intensifiées dans les différentes zones d’action de la Force », a déclaré l’officier, ajoutant que « la Force poursuit ses efforts sur l’ensemble du territoire, afin de protéger les civils conformément à son mandat ».

De son côté, la porte-parole de la Police, l’adjudant Balkissa Yaye a déclaré que, le 14 décembre, le Chef de la composante Police de la MINUSCA, le Commissaire Christophe Bizimungu, a animé un séminaire sur le changement d’attitudes concernant les violences sexuelles. Le même jour, UNPOL a officiellement remis aux autorités le bâtiment de la Gendarmerie de Sakaï, construit et équipé à hauteur de 21.704.450 de francs CFA financés par la MINUSCA. « A cette occasion, la composante Police a réitéré l’engagement de la MINUSCA à accompagner les efforts du Gouvernement dans la restauration de l’autorité de l’Etat, de la paix, de la protection des civils », a dit la porte-parole, ajoutant que les habitants de cette localité ont exprimé leur gratitude envers UNPOL.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici