Centrafrique : Affaire de séquestration de l’ancien CEMA général Ludovic Ngaïfé

0
141

Jusque-là le prisonnier personnel du président Touadera n’est pas encore libéré par les OPJ en charge du dossier vide du général Ludovic NGAIFE. On ne sait plus ce qui se passe dans ce pays.

D’un côté, la présidente de la cour constitutionnelle déclare qu’elle ne souffre d’aucune pression venue d’ailleurs, de l’autre, nous avons un cas patent, celui du supposé honnête Concitoyen qui a servi servilement notre patrie, mais fait l’objet d’une arrestation arbitraire sous les regards silencieux de certains responsables de cette même machine judiciaire gérée à différents maillons de chaîne. C’est curieux ! Je dirais même que c’est une situation qui frise la honte d’un régime supposé rassembleur d’une nation dont la souffrance est insondable.

Des renseignements obtenus auprès de ce dossier  font état de ce que le général Ludovic NGAIFE arrêté arbitrairement, dans la nuit du samedi 16 du mois en cours, n’est jusque-là pas situé sur les chefs d’accusations qui pèsent contre lui. Mais, honteusement, on continue de le maintenir dans ces locaux de la section des recherches et d’investigations destinées à des prévenus ou autres suspects de cinq étoiles. Cette pratique mise en place par le régime de Bangui visant à procéder à des interpellations qui ne respectent pas la règle de l’art milite-t-elle en faveur de la paix ou de la frustration source de déboucher un jour à l’autre sur des tensions sociales aux conséquences regrettables ? Voyons !

Pour être honnête, notre nation a trop souffert. Sinon, elle mérite beaucoup plus mieux que ce que le régime en place et ses partenaires rebelles agitent en artificier. Svp : La paix rien que la paix. Tel est le dénominateur commun de l’attente de notre peuple. Que Dieu bénisse notre pays !

Le Quotidien de Bangui.

Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here