Centrafrique : « Affaire de la gestion des fonds alloués à la lutte contre la Covid – 19 »: c’est sur instructions du FMI que Dondra alias « Gbongo » a fait publier les marchés y relatifs !

0
124

Centrafrique : un document de passation de marchés publics pour la lutte contre le Covid-19 fait polémique

 

Selon un document du ministère des Finances daté du 14 décembre 2021, le gouvernement a confié des marchés de fourniture de matériels médicaux et tests PCR de lutte contre le Covid-19 à des entreprises et des personnalités. Le coût global s’élève à plus de 2 milliards 800 millions de Francs CFA. Le problème, ces matériels sont le plus souvent donnés gratuitement par des partenaires bi et multilatéraux du pays.

Dans ce document intitulé « situation des contrats Covid-19 par autorité contractante en 2021 », le gouvernement a en tout, dépensé un peu plus de 2 milliards 860 millions de Francs CFA pour l’achat des tests PCR et autres matériels médicaux via  six (6) entreprises dont la « société Facility » de Dimitry Mozer, un diplomate Belgo-russe. Ce dernier à lui seul a obtenu 1. 424. 525.000 Francs CFA pour achat de tests PCR et Antigénique. Les autres entreprises nationales telles que, la société centrafricaine des affaires, Safral Biomédicale, la société Royal Asnerdy et la société Udoka exploitation partagent le reste en fonction de leur taille.

Des attributions douteuses

Dans la passation des marchés, il existe quelques faisceaux qui interpellent l’attention. C’est d’abord la date de publication du contrat sur le site du ministère des Finances le 14 décembre 2021, une période de clôture de l’exercice budgétaire. Ensuite, l’attribution du marché à un diplomate. Cela entre-t-elle dans ses attributions ? Enfin, il y a un flou dans l’offre du marché et sa passation d’autant plus que les kits mentionnés étaient jusque-là, gracieusement offerts par les partenaires du pays et gérés par le laboratoire national et l’Institut Pasteur de Bangui.

Au ministère de la Santé, c’est le doute sur le marché. « Nous avons vu le document, mais si les kits sont chers, le coût du marché fait rêver », explique une source à Radio Ndeke Luka.

« Puisque le document parle du 14 décembre ; peut-être l’achat a été fait et le processus n’est pas terminé. Mais je ne suis pas certain », indique une autre source à la coordination de lutte contre le Covid-19 au ministère de la Santé publique.

Un document authentique ?

En revanche, au ministère des Finances et du budget, on reconnait l’authenticité du document mais avec un décalage énorme sur la date.

« Le document est bien réel. Seulement, ce n’est pas à l’époque du ministre actuel Hervé Ndoba, mais plutôt à l’époque où l’actuel Premier ministre Henri Marie Dondra était encore ministre des Finances. Et c’est sur exigence du Fonds Monétaire International que le document a été publié », nous explique notre source qui requiert l’anonymat.

Le document a été rendu public dans un contexte où les partenaires financiers de la République centrafricaine mettent des restrictions contraignant le gouvernement à des réformes. C’est le cas du budget d’austérité adopté par les élus avant la conclusion d’un programme avec le FMI.

La Haute autorité chargée de la Bonne Gouvernance s’est-elle déjà saisie de cette affaire qui suscite de nombreuses interrogations ? Nous n’avons pas pu avoir, pour le moment, sa réaction moins encore celle de l’ancien ministre des Finances, actuel Premier ministre. Ces révélations surviennent dans un contexte où le président de l’Assemblée nationale, Simplice Mathieu Sarandji déplore l’absence récurrente de lois de règlement censées faire la lumière sur la gestion des ressources de l’Etat par le gouvernement à la fin de chaque exercice.

Ndeke Luka

Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here