Centrafrique : « Accusation de détournement de deux véhicules formulée par CNC contre M. Sani Yalo »: réaction d’un proche de l’opérateur économique !

0
132

 

« QUI EST ALAIN NZILO, LE DIRECTEUR DE PUBLICATION DE CORBEAU NEWS, UN ORGANE DE PRESSE DE MENSONGE ?

Alain NZILO est un petit voyou Centrafricain qui, avant de se rendre au Canada, utilisait de faux papiers et se nourrissait à Bangui, grâce à ses activités de vols communément appelé par les Centrafricains « Deux doigts », au km5 et au centre ville. Plusieurs fois, ce petit voyou avait été arrêté par la police et déféré à Ngaragba pour vol à main armée. Un client potentiel des cellules de tous les commissariats de Bangui, Bimbo et Bégoua.

La dernière anecdote du voyou Alain NZILO était le détournement d’un chéquier d’un des clients de la CBCA à l’époque d’une valeur de 10 millions ;  il avait été appréhendé par les services de sécurité de la Banque pour être remis aux policiers de l’OCRB. A la suite de cette arrestation, il avait été jugé et condamné à 5 ans de prison pour « escroquerie, vol et braquage à mains armées ». Avant qu’il ne fût jugé pour être conduit à la prison centrale de Ngaragba, plusieurs personnes avaient apporté des plaintes contre ce voyou pour les mêmes chefs d’accusations, à savoir « escroquerie, braquage et viols de mineurs ». Fort de ces plaintes supplémentaires qui constituaient des charges accablantes, le juge avait été obligé de lui coller une lourde peine de 5 années.

Alain NZILO s’échappe de prison

Après avoir passé seulement deux ans à la prison centrale de Ngaragba à Bangui, ce voyou avait mis en scène une histoire de maladie pendant qu’il était conduit l’hôpital. Profitant d’une petite distraction des militaires qui l’accompagnaient, Alain NZILO s’était échappé pour se rendre à Zongo et transiter vers Brazzaville pour enfin poursuivre ses activités illicites sur le sol congolais où il avait été aussi plusieurs fois arrêté. C’est donc à Brazzaville que Alain NZILO avait fabriqué de faux papiers en vue de se faire passer pour un réfugié politique sur le sol congolais pour enfin bénéficier d’une opportunité de transfert par le HCR au Canada.

Comment cet idiot a- t-il mis en place cet organe de presse corbeau news et qui le finance?

Alain NZILO, arrivé au Canada, savait qu’il lui était impossible de retourner en RCA, car une fois qu’il mettra pieds sur le tarmac de l’aéroport Bangui M’poko, il rentrera dans le filet de la police Centrafricaine dès la première minute qui suivra. C’est ainsi qu’il a décideé de lier amitié avec les représentants de la CPC et des hommes politiques leaders des partis d’opposition.  Pour pouvoir mettre en place cet organe de presse dénommé Corbeau News, il s’est engagé à écrire des articles pour ternir l’image des autorités Centrafricaines à travers l’invention des mensonges afin de fragiliser le pouvoir de Bangui et de le faire tomber. En retour, ces hommes politiques de l’opposition et ceux de la CPC lui ont promis de pouvoir annuler sa condamnation au niveau de la justice centrafricaine une fois qu’ils accéderont au pouvoir afin de lui permettre de rentrer à Bangui à chaque fois qu’il en aura exprimé le besoin.

Ainsi donc, « Corbeau news Centrafrique », pour mieux le définir, est un bras politique de la CPC présent sur le sol canadien.

HENRI MARI DONDRA ET VIRGINIE BAIKOUA S’IMPLIQUENT DANS LE FINANCEMENT DE CORBEAU NEWS

Juste au moment où le président Faustin Archange Touadera chassait du gouvernement l’ex premier ministre Henri Mari Dondra pour incompétence notoire et actes criminels, Dondra avait immédiatement réfléchi à se trouver un canal pour se venger contre le président de la République et ses collaborateurs. C’est ainsi que sa copine Virginie Baikoua qui était à l’époque une « Donzelle », connue de tous les milieux centrafricano – français de sa ville de résidence, lui fait la proposition d’entrer en contact avec ce voyou de Alain NZILO afin de pouvoir inventer des mensonges pour ternir l’image du président. C’est alors que Dondra et Virginie se sont engagés à financer Alain NZILO pour écrire des mensonges aux noms du président Touadera et ses collaborateurs.  En réalité, 99,99% de tous les articles de cet organe de presse portant le nom de corbeau qui est un oiseau qui mange des cadavres pourris, sont faux et archi-faux.

Tôt ou tard ce petit bâtard et tous ceux qui sont derrière lui seront appréhendés par la justice afin de répondre de leurs actes. »

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici