Centrafrique : « 47ème session du conseil des droits de l’Homme »: la France condamne les agissements du Groupe Wagner et exhorte la CPS et la CPI à sévir

0
216

47ème session du Conseil des droits de l’Homme

Dialogue interactif sur la situation des droits de l’Homme en République centrafricaine

Intervention de la France

Genève, 09 juillet 2021

La version prononcée fait foi.

Madame la Présidente,

La France s’associe à l’intervention de l’Union européenne et remercie l’Expert indépendant pour sa présentation.

La France est préoccupée par la poursuite des affrontements et leur impact sur les populations civiles, dont les femmes, qui sont victimes de violences sexuelles et fondées sur le genre, et les enfants, qui sont exposés à la traite et au recrutement par des groupes armés.

A cet égard, elle condamne fermement les agissements de la société militaire privée Wagner, dont le rôle dans les exactions commises est désormais avéré.

La France déplore également les attaques contre les personnels humanitaires et souligne la nécessité d’un accès humanitaire immédiat, sûr et sans entrave.

L’utilisation croissante d’engins explosifs, tant par les groupes armés que les FACA, est aussi une source de préoccupation majeure.

La France est également préoccupée par la situation de famine qui sévit dans dix préfectures du pays, laissant 500 000 Centrafricains dans une situation d’urgence absolue.

Dans ce contexte, la France exhorte les autorités centrafricaines à prendre toutes les mesures pour répondre aux besoins des populations et lutter contre l’impunité des responsables de violations des droits de l’Homme et du droit international humanitaire. Elle souligne l’importance de la Cour pénale spéciale et de la Cour pénale internationale dans la lutte contre l’impunité.

Je vous remercie.

Source : Représentation permanente de la France à Genève

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here