Cemac : Nominations à la BEAC et la COBAC : Le Congo désigne Michel Dzombala et Marcel Ondele

0
458
A la Une

Nominations à la BEAC et la COBAC : Le Congo désigne Michel Dzombala et Marcel Ondele

Ces deux hauts cadres ont été choisis par Brazzaville pour occuper respectivement des postes de vice-gouverneur de la BEAC et Secrétaire général de la Cobac, en prélude au vaste chamboulement qui devrait s’opérer à la tête des institutions communautaires.

En prélude au renouvellement des dirigeants au sein des institutions communautaires de la CEMAC, le Congo rebat ses cartes.  « J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que, sur instructions de Son excellence Denis Sassou Nguesso, Président de la République, chef de l’État, la République du Congo propose la nomination de Monsieur Marcel Ondele, au poste de Secrétaire Général Adjoint de la COBAC »,  écrit le ministre congolais de l’Économie Jean-Baptiste Ondaye, dans une correspondance adressée le 10 mars dernier au Président de la COBAC, le gendarme bancaire dans la région. Marcel Ondele est depuis 2018 vice-président de la BDEAC et son mandat s’achève cette année. Ce spécialiste en organisation et audit des opérations de marché a été pendant 9 ans Secrétaire Général de la Cosumaf avant de rejoindre la Banque de développement sous régionale.

Lire aussi : BVMAC: Le Congo va rembourser 7 milliards de F sur son emprunt obligataire de 2021

Sur la foi de la correspondance du Ministre, Brazzaville compte, avec cette désignation, décharger de ses fonctions Michel Dzombala qui n’occupe le poste de SGA de la COBAC que depuis février 2022. De bonnes sources,  l’ancien Directeur de la BEAC nationale est préparé pour occuper une fonction beaucoup plus importante notamment celle de Vice-Gouverneur de la Banque centrale. Le poste a été laissé vacant depuis le départ du camerounais Dieudonné Evou Mekou à la BDEAC et devrait, selon le principe de rotation par ordre alphabétique, revenir au Congo. Michel Dzombala connaît bien l’institution, lui qui y a fait quasiment toute sa carrière. De chef service Comptabilité et contrôle budgétaire à la BEAC Congo en 1990 à chef de Service de la prévision et du suivi du budget 5 ans plus tard, ce banquier de formation a gravi les échelons pour devenir responsable du secrétariat du Comité de Politique monétaire de la BEAC. En juillet 2017, il prend la tête de la Direction Nationale de la BEAC au Congo avant de devenir 5 ans plus tard, le secrétaire général Adjoint de la COBAC.

Lire aussi : Relance économique : le FMI décaisse 53 milliards FCFA au profit du Congo

Vaste chamboulement

Brazzaville souhaite que son choix soit inscrit à l’ordre du jour au prochain conseil d’administration de la BEAC et à la prochaine réunion de l’UMAC avant d’être formalisée au cours de la conférence des chefs d’États qui se tiendra le 17 mars prochain à Yaoundé. Cette rencontre est très attendue car elle devrait donner lieu à un vaste chamboulement au sein des institutions communautaires. Paul Biya devrait déjà céder son siège de Président de la Conférence au centrafricain Faustin Archange Touadéra, tout comme le gabonais Daniel Ona Ondo de la commission de la CEMAC. À la BEAC, plusieurs mouvements sont également attendus notamment aux postes de Directeur Général de l’Exploitation, Directeur Général des Études financières et Relations internationales et Secrétaire Général de la BEAC. Des postes qui sont à la portée du Cameroun qui a passé son tour à la vice-présidence de l’institution. Le Cameroun lorgne également la présidence de la Cosumaf, la Commission de surveillance du marché financier en Afrique Centrale.

Lire aussi : Transport aérien : L’allemand A&M Development Group va injecter 1,3 milliard de dollars dans Congo Airways

Ecomatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici