Cemac : les chefs d’Etats fixent à 1 700 milliards le financement de la 2e vague de projets intégrateurs

0
329

Cemac : les chefs d’Etats fixent à 1 700 milliards le financement de la 2e vague de projets intégrateurs

C’est l’une des résolutions fortes qui ressort du sommet des chefs d’Etats de la Cemac qui vient de se clôturer à Yaoundé.

La 15e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) vient de rendre sa copie. Comme attendu, des décisions fortes ont été prises allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations, mais aussi à rendre cette sous-région développée et industrialisée. Sur ce dernier point précisément, l’on apprend que pour la deuxième vague de projets intégrateurs, c’est une enveloppe de 1 700 milliards de Fcfa qui a été arrêtée pour le financement de ceux-ci.

Lire aussi : Sommet de la Cemac : Paul Biya invite ses paires à accélérer l’intégration des économies

Si pour le moment l’on n’a pas encore une idée sur les projets qui seront répertoriés dans le cadre de cette deuxième série, l’on sait tout de même qu’ils sont au nombre de quinze et couvriront la période 2023-2025. Ces derniers ont été examinés lors des travaux de la 6e réunion du Comité technique en charge du suivi de la mobilisation des financements et de la mise en œuvre des 11 projets intégrateurs prioritaires de la Cemac. C’était au mois de février dernier à Brazzaville au Congo.

S’agissant du financement de cette deuxième vague de projets devant fournir à la Cemac des infrastructures pour contribuer à son essor économique, les Etats membres misent sur un financement conjoint à l’exemple des premiers projets. Selon les informations rendues publiques à l’issue des travaux de Brazzaville, l’on annonçait déjà  pour le mois de novembre prochain, une future table-ronde au cours de laquelle les différents projets seront soumis aux partenaires techniques et financiers et aux investisseurs privés de la sous-région.

Lire aussi : Journée de la Cemac : Paul Biya plaide pour un renforcement du capital humain

Une première vague constituée de 11 projets intégrateurs

Il faut rappeler ici que la première vague des projets intégrateurs de la Cemac, se compose de 11 projets actuellement en cours. On enregistre à date un taux de démarrage de 70% de ceux-ci. Un déploiement qui s’observe près de trois ans après la tenue de la table-ronde de financement de Paris, où les pays de la Cemac ont collecté 2 492,6 milliards de FCFA (3,8 milliards d’euros), au-dessus des 2 205 milliards de FCFA sollicités pour la réalisation desdits projets.

Lire aussi : Zone Cemac : 15 nouveaux projets intégrateurs en gestation

Il s’agit donc de : la construction d’un pont sur le fleuve Ntem et facilitation du transport, et de la sécurité routière sur la route transnationale Kribi-Campo-Bata reliant le Cameroun et la Guinée Équatoriale ; la construction de la voie express Lolabé-Campo (40 km) entre le Cameroun et la Guinée équatoriale ; la construction des tronçons manquants (179 km) de la route Ndendé-Dolisie du corridor Libreville-Brazzaville ; la construction de la route Kogo-Akurenam (230 km) pour relier le Sud-Est de la Guinée équatoriale au Gabon ; le corridor Brazzaville-Ouesso-Bangui-Ndjamena (Congo-Centrafrique-Tchad) ; l’aménagement hydroélectrique de Chollet et des lignes électriques (Cameroun-Congo-Gabon-Centrafrique) ; l’interconnexion des réseaux électriques Cameroun-Tchad ; l’interconnexion du Cameroun avec les pays de la Cemac par la fibre optique ; la construction du port sec de Beloko (Corridor Douala-Bangui) ; la construction du port sec de Dolisie (Corridor Gabon-Congo) et l’université inter-Etats Cameroun-Congo. Parmi ces projets, certains ont déjà été réalisés à l’instar de l’Université inter-états qui a accueilli ses premiers pensionnaires pour l’année académique 2019-2020.

Lire aussi : Cemac : 70% de projets intégrateurs ont démarré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici