Ce que le président Macron a dit au président Touadéra, selon le porte – parole du porte – parole du gouvernement centrafricain

0
2202

« Mes amis. Le problème de la RCA, ce sont nos leaders politiques qui sont tous sauf des leaders politiques. Ils se sont réunis à Paris et ont décidé d’une stratégie d’ensemble. Maximiser la pression sur TOUADERA. Pour ce faire, ils ont mis à contribution le proconsul de la RCA Idriss Deby qui aurait reçu il y a quelques jours Abdoulaye Miskine à qui des instructions auraient été donné. Certains leaders des groupes armés sont aussi en alerte. Les démissions de certains leaders des groupes armés participent de cela. Il se susurre qu’Ali Darassa aussi serait en train de rediger sa lettre de demission. C’est dans ce contexte qu’un sommet extraordinaire est prevu ce lundi à Brazzaville entre TOUAD, Deby et Sassou. L’occasion sera donnée à Sassou et à Deby de dire les dernières verités au Président Touadera. Et si pour cette dernière fois, le Président TOUADERA ne cède pas, les chiens seront lachés et au revoir la RCA. Et si ce plan ne marche pas, ils vont exiger de Touad une nouvelle négociation à Addis Abeba , cette fois-ci, avec les leaders des groupes armés et tous les leaders politiques. A l’issue de cela, un nouveau gouvernement sera mis en place avec un PM issu de l’opposition et les ministères régaliens aux groupes armés. Donc le plan qui avait permit de dépouiller Bozizé en 2012 est en train d’être repris par les mêmes. Pauvre Centrafrique. »

« La France tient mordicus à reprendre main sur le pétrole de BOROMATA et sur la RCA. Conscient de cette réalité, certains leaders politiques ont estimé que c’est l’occasion de faire les pieds et les mains afin d’être dans les bonnes grâces de Paris et espérer avoir le soutien pour se positionner comme Président de la RCA. Ils auraient promis qu’une fois installé au pouvoir, ils suspendront le contrat de Boromata et chasseront non seulement les chinois, mais aussi les russes qu‘ils accusent d’avoir la propension au pillage des richesses de la RCA. Or, c’est pendant, et après la colonisation que certaines puissances se sont mises à piller nos ressources. Allez à Bakouma, vous comprendrez mes amis. De grâce qu’on cesse de prendre les centrafricains pour des demeurés. Si la France ne veut pas de la Chine ou de la Russie, OK. Qu’elle résolve la crise puisqu’elle en a les moyens. Si elle résout la crise, qui parlera de la Russie ou de la Chine. Or, si elle laisse faire, la Russie et la Chine seront considérés comme des remparts. Ce qui ne peut arranger la France. A mon avis, si la France aime le peuple centrafricain, notre peuple, qu’elle agisse dans le sens de nos intérêts et de ces intérêts bien et non dans le sens de ces propres intérêts et ce au détriment des nôtres. Je reviens à nos leaders. Ils ont tous trahis la France car ils ont tous le virus de la prostitution politique et du mensonge. Ils disent tous servir la France, aimer la France, or en réalité, ils cherchent la caution de Paris pour venir asservir leur peuple puisque depuis l’indépendance, nous croupissons dans la misère la plus abjecte malgré nos énormes richesses naturelles. »

« Pas d’élections avant le désarmement des groupes armés. Voilà la proposition de César à la RCA. Cela signifie mettre en place une nouvelle transition avec mission de désarmer les groupes armés quand on sait ces mêmes groupes armés sont financés et nourris par ceux-là même qui nous proposent une nouvelle transition. Mon Dieu. »

Lu Pour Vous

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here