Accueil A la Une Cameroun : Le Groupe l’Anecdote réclame une importante dette à l’État centrafricain

Cameroun : Le Groupe l’Anecdote réclame une importante dette à l’État centrafricain

0
665

L’emprisonnement d’Amougou Bélinga a plongé le groupe l’Anecdote dans une situation difficile depuis plusieurs mois, entraînant la démission de plusieurs cadres de l’entreprise. Ces départs récents et les nominations de nouveaux responsables à des postes vacants témoignent de la réorganisation du groupe, en raison des difficultés financières rencontrées ces derniers mois.

Une source interne à l’entreprise nous informe que l’administrateur général du groupe, Isaac Pone, et la conseillère technique Nº5 Ndoumbe Perpétue épse Ngonomo, ancienne directrice de Vision 4 en RCA, se sont rendus à Bangui pour tenter d’obtenir le paiement d’une ancienne dette auprès de l’État centrafricain. Selon les dernières informations, Bangui aurait proposé de leur verser la somme de 500 millions de Fcfa.

Les réseaux de financement d’Amougou Belinga sont désormais scrutés de près par les autorités compétentes. Toutes les sources de ses revenus sont passées au crible. Certains observateurs estiment que le PDG du groupe l’Anecdote a été abandonné par certains de ses amis au sein du pouvoir.

Jean Pierre Amougou Belinga a récemment essuyé un coup dur avec la fermeture de sa société Télésud basée en France. Après cette fermeture, il pensait pouvoir tourner la page de cet investissement malheureux, mais la direction des impôts du Cameroun lui a adressé une mise en demeure exigeant le paiement de 2 milliards de FCFA d’impôts dans un délai de 8 jours, sous peine de voir certains de ses biens saisis par l’État.

Étant donné qu’Amougou Belinga est en prison, la lettre de mise en demeure a été adressée au gérant de la société. Ce dernier a refusé de prendre en charge le document de mise en demeure après avoir probablement discuté avec l’agent envoyé par le receveur des impôts.

La réponse de Jean Pierre Amougou Bélinga, transmise au gérant et à la direction des impôts, est que la société TéléSud « a fermé ses portes ». Il est donc clair que Amougou Belinga ne compte pas payer les impôts réclamés par la DGI.

Ces événements récents mettent en lumière les difficultés financières auxquelles le groupe l’Anecdote est confronté et les problèmes fiscaux auxquels Amougou Belinga doit faire face. Il reste à voir comment ces situations évolueront dans les prochains mois.

ActuCameroun

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici