Cameroun : le gouvernement propose un budget de 6 345,1 milliards pour l’exercice 2023

0
147

Cameroun : le gouvernement propose un budget de 6 345,1 milliards pour l’exercice 2023

Selon le projet de loi portant loi de Finances déposé ce jour à l’Assemblée nationale, il s’équilibre en ressources et emplois à la somme de 6 345,1 milliards de Fcfa contre 6 080,4 milliards en 2022.

Le gouvernement vient de déposer sur la table des députés, à l’Assemblée nationale, le projet de loi de Finances du Cameroun au titre de l’exercice 2023 pour examen. Le budget de l’Etat s’équilibre en ressources et emplois à la somme de 6 345,1 milliards de Fcfa contre 6 080,4 milliards en 2022 ; soit une augmentation de 264,7 milliards de Fcfa représentant un taux de 4,4% par rapport à l’exercice 2022. Le budget général s’élève à la somme de 6 274,8 milliards tandis que celui des comptes d’affectations spéciales est de 70,3 milliards de Fcfa contre 102,7 milliards, du fait du retrait du C.A.S précédemment destiné au financement de la lutte contre le Covid 19. L’augmentation enregistrée par le budget général est de 297,1 milliards (+5%) par rapport à l’exercice 2022 où il se situait à 5 977,7 milliards de Fcfa, selon l’exposé des motifs.

A en croire le gouvernement, ce budget a été élaboré dans un contexte marqué par le ralentissement de la croissance économique mondiale dont le taux projeté en 2023 est de 2,7% sur le plan international. L’inflation devrait diminuer pour s’établir à 6,5% du fait des politiques monétaires désinflationnistes mises en place par les banques centrales. La même diminution est attendue en zone Cémac, où ce taux est projeté à 3,3%.

Sur le plan national, l’élaboration de ce projet de loi s’est adossée sur plusieurs facteurs notamment sur les projections macro-économiques. Elles tablent sur une croissance de 4,2% contre 3,7% en 2022, en dépit de la contraction de l’activité dans le secteur pétrolier. L’inflation restera maîtrisée à 3% contre 4,6% en 2022, selon l’exposé des motifs de ce texte.

De manière globale, les recettes internes et les dons sont projetés à 4 676,4 milliards, en augmentation de 453,3 milliards de Fcfa par rapport à la loi de finances rectificative de 2022, où elles se situaient à 4 223,2 milliards de Fcfa, soit une progression de 10,7% en valeur relative. Ces recettes se présentent ainsi : 807 milliards pour les recettes pétrolières et gazières ; 3 528,1 milliards pour les recettes fiscales et douanières ; 250,4 milliards pour les recettes fiscales et 91 milliards de Fcfa pour ce qui est des dons. S’agissant des dépenses du budget général hors dette, elles sont évaluées à 4 536,1 milliards, y compris les intérêts de la dette. Elles sont en hausse de 118,7 milliards ; soit 2,7% en valeur relative par rapport à l’exercice 2022.

Les membres du gouvernement sont attendus  à la chambre basse du parlement dans les prochains jours pour défendre leurs enveloppes budgétaires pour l’exercice 2023.

ECOMATIN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here