Cameroun : Affaire Martinez Zogo : et maintenant, Jean-Pierre Amougou Belinga ?

0
464

 

POLITIQUE

Affaire Martinez Zogo : et maintenant, Jean-Pierre Amougou Belinga ?

L’homme d’affaires camerounais Jean-Pierre Amougou Belinga est désormais au cœur des investigations sur l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. Il est soupçonné d’être le commanditaire du crime.

Son nom est désormais sur toutes les lèvres : selon nos informations, Jean-Pierre Amougou Belinga est ce 3 février considéré comme l’un des principaux suspects dans l’affaire de l’assassinat du journaliste Martinez Zogo. L’homme d’affaires a en effet été nommément mis en cause lors de l’interrogatoire de Léopold Maxime Eko Eko, patron de la Direction générale des renseignements extérieurs (DGRE), et, surtout, de son adjoint chargé des opérations, Justin Danwe.

D’après une source proche du dossier, Justin Danwe aurait reconnu avoir constitué l’équipe ayant enlevé Martinez Zogo le 17 janvier. Lors de sa garde à vue auprès des enquêteurs du secrétaire d’État à la Défense Galax Yves Landry Etoga, en charge de l’enquête, ce lieutenant-colonel aurait surtout cité le nom de Jean-Pierre Amougou Belinga, faisant de l’homme d’affaires le commanditaire présumé de l’assassinat.

À LIRE
Affaire Martinez Zogo : Maxime Eko Eko et Justin Danwe, des intouchables devenus suspects

Ces informations ont été confirmées ce 3 février par Reporters sans frontières, qui a pu consulter le témoignage écrit de Justin Danwe. De même source, ce dernier affirme même que Jean-Pierre Amougou Belinga aurait été présent lors du passage à tabac de Martinez Zogo. S’il est présumé innocent, l’homme d’affaires controversé pourrait donc désormais devoir répondre à ces accusations, abondamment relayées sur les réseaux sociaux.

Donneur d’ordre ?

Le patron du groupe L’Anecdote risque-t-il dès lors d’être arrêté très prochainement ? Ces dernières heures, Yaoundé bruissait des rumeurs de son arrestation et de son placement en détention au SED. Mais, contacté par Jeune Afrique, son avocat a catégoriquement nié cette information.

“J’apporte un démenti formel. Nous n’avons reçu aucune convocation et mon client n’a absolument pas été inquiété dans cette affaire. Tout le reste relève de la manipulation”, affirme Me Charles Tchoungang, qui nous a assurés avoir échangé avec son client, libre de ses mouvements, dans l’après-midi.

Jean-Pierre Amougou Belinga est-il le donneur d’ordres d’un commando mis en place par la DGRE ? Martinez Zogo avait en tout cas fait du controversé homme d’affaires l’une de ses cibles favorites lors de ses émissions de radio sur Amplitude FM, dans lesquelles il dénonçait régulièrement les scandales politico-financiers de Yaoundé. Le journaliste avait affirmé à son entourage avoir récemment reçu des menaces et craindre pour sa sécurité.

JA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici