Birao : quand les ministres Baïkoua et Pana jouent aux abonnés absents

0
215
L’image contient peut-être : Virginie Baikoua, plein air
L’image contient peut-être : 1 personne, assis et lunettes
L’image contient peut-être : plein air et nature
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, plein air, eau et nature
L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Peut-être est-ce que je me trompe mais je ne sais pas ? Quand on est appointée ministre des affaires humanitaires et ministre des affaires sociales comme c’est le cas respectivement de Mmes Virginie BAÏKOUA et Aline Gisèle PANA, n’est-ce pas d’abord et avant tout pour venir en aide, au secours aux personnes les plus vulnérables, ceux qui font face à des états d’extrême urgence ?

Nous sommes le 26 septembre 2019, or depuis le 1er septembre 2019 la ville de BIRAO est à feu et à sang avec plus 16.000 déplacés qui vivent dans des conditions excrémentielles.

N’ est-ce pas là que nos braves ministres des affaires humanitaires et sociales devraient se rendre ?

Elles sont aux abonnés absents depuis presque un mois. À croire que la souffrance de ces femmes, de ces enfants de ces vieillards à la merci des bêtes sauvages ne les émeut pas.

Mmes les ministres, les habitants de BIRAO ne sont-ils pas des humains à vos yeux ? Ne sont-ils pas Centrafricains ? Faudrait-il qu’on les extermine tous pour que vous daignez secourir leur cadavre ?

Donc être ministre c’est juste bouffer l’argent et rouler dans de grosses cylindrées aux vitres teintées ?

Je comprends mieux pourquoi les populations de BIRAO se sont massées à l’aérodrome pour caillasser la délégation des ministres du transport et des relations avec les groupes armés. N’eût été l’intervention des casques bleus, toute la délégation ministérielle devait être lynchée comme jamais.

TOUADÉRA ou l’art de s’entourer exclusivement de bras cassés.

Fari Tahéruka Shabazz

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here