Birao : Nouvelle débâcle du FPRC à Amdafock, Abdoulaye Miskine pris entre les deux feux

0
384
Image d’illustration d’une patrouille des éléments de l’UPC à Bambari. Par Pacôme Pabandji.

 

Birao (République centrafricaine) | CNC – une vingtaine des rebelles ont été tués ce lundi 14 octobre dans de nouveaux combats qui ont opposé le FPRC et le MLCJ dans la localité d’Amdafock, à l’extrême nord-est de la République centrafricaine, a constaté sur place un journaliste du Corbeaunews-Centrafrique (CNC).

Depuis la dernière déroute du FPRC face au MLCJ dans la localité de Birao le mois dernier, une centaine de ses combattants lourdement armés se sont repliés à Amdafock,  dans la préfecture de la Vakaga.

Cependant, les éléments du MLCJ, appuyés par des mercenaires soudanais et tchadiens, qui voudraient à tout prix finir avec le FPRC dans la préfecture de Vakaga, ont mené une offensive musclée ce lundi 14 octobre contre ses positions dans la ville frontalière d’Amdafock.

Les combats ont été très violents, reconnaît un officier général du FPRC contacté par CNC.

Selon le dernier bilan provisoire de ces affrontements, une vingtaine des combattants ont trouvé la mort, six véhicules armés et des armes lourdes appartenant au FPRC ont été récupérés par le MLCJ.

Pour l’heure, à Amdafock, le MLCJ et ses alliés contrôlent la ville.

Entre temps, le chef rebelle Abdoulaye Miskine, patron du front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), qui s’est retranché avec ses hommes dans la forêt d’Amdafock depuis plusieurs mois, a été surpris lui-aussi par l’intensité des combats entre le FPRC et le MLCJ. Pris entre deux feux, il est contraint de se replier au Soudan avec ses hommes, selon nos informations.

D’après un général du FPRC joint au téléphone par la rédaction du CNC, il ne fait aucun doute, plusieurs mains puissantes et invisibles seraient derrière le MLCJ, y compris le pouvoir de Bangui, explique-t-il.

Il y’a lieu de rappeler que le patron du MLCJ,Monsieur Gilbert Toumou DÉA, depuis la signature de l’accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA) entre les groupes armés et le gouvernement, est nommé ministre délégué en charge du désarmement par le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA. Ce qui a d’ailleurs poussé le FPRC à y faire allusion.

 

Copyright2019CNC.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here