Bangassou : Tensions entre un groupe armé soudanais et les autochtones à quelques kilomètres de la ville

0
38

La population autochtone de Zémio et ses environs est victime de massacres sans distinction.  Un groupe armé très bien équipé serait venu du Soudan pour  » venger  » le massacre de leurs frères soudanais assassinés par les antibalaka lors de la prise de Bangassou.

En effet, parmi les victimes du massacre de Bangassou, il y aurait  des commerçants soudanais installés depuis des années et très bien intégrés dans le négoce de café.

Source: La Centrafrique dans une Afrique Prospère , Unie et Indépendante

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here