Bangassou : le procureur général Eric Didier Tambo requiert une peine de travaux forcés pour Pino – Pino et Autres

0
359

L’affaire ministère public contre les leaders des groupes armés de Bangassou est entrée ce 3 février dans une phase cruciale. Celle du réquisitoire du parquet, renforcé par la demande des avocats des victimes.

Entre mai et juin 2017, les localités de Pombolo à Bangassou ont connu un pic de violence au relent communautaire. Plusieurs personnes ont trouvé la mort dont des casques bleus de l’ONU. Pour le procureur général de la Cour d’Appel de Bangui, les accusés devant la barre sont les auteurs de crime. Il plaide par ailleurs pour que la Cour les retiens dans les liens de prévention en les condamnant à des peines de travaux forcés.

« Pour la peine, je vous demande de condamner les principaux chefs d’autodéfense tels que Pepin Wakanam, alias Pino-Pino, Béri-Béri, Kevin Blaise, Patrick Biango….., et autres à une peine de travaux forcés » a souhaité le magistrat Eric Didier Tambo.

Position soutenue par les avocats des victimes qui exigent 5 milliards de Cfa en termes de dommages et intérêts.  » Nous avons demandé réparation, nous avons demandé que l’Etat soit condamné solidairement avec eux, parce qu’il y a la responsabilité et la responsabilité de l’Etat justement. Avec cette peine, l’Etat prendra des précautions prochainement » a martelé Me Albert Panda Gbianimi.

Le réquisitoire du procureur général sera suivi de la phase de plaidoirie des avocats des accusés après un débat houleux au prétoire. La décision de juges interviendra après la prise de parole des deux parties au procès.

RNL

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here