Bambouti : « Intervenir dans ces conditions, c’est envoyer nos fils dans une situation hasardeuse », dixit Ange Maxime Kazagui, porte – parole du gouvernement

0
242

Centrafrique : Le problème logistique complique le déploiement des FACA à Bambouti selon le gouvernement

BANGUI, le 21 novembre 2019, (RJDH)—Des forces armées centrafricaines seront déployées à Bambouti dans le Haut-Mbomou, ville occupée par des éléments de l’UPC d’Ali Darass. Ce déploiement sera conjointement effectué avec la Minusca afin de sécuriser cette ville en proie à des violences armées. Mais les difficultés sur le plan logistique selon le gouvernement pourraient compliquer ce déploiement tant attendu.

Déployé des forces sur le terrain nécessite plusieurs préalables, dit le porte-parole du gouvernement, « et l’un des préalables, c’est la logistique. Déjà, il faut qu’ils arrivent là-bas. Les routes sont impraticables, on ne peut pas y arriver par avions. Donc, déjà il faut s’organiser pour y parvenir », dit Ange Maxime Kazagui.

Ces difficultés en matière logistique pourraient selon lui, compliquer le mouvement et le ravitaillement des FACA de manière permanente, « toutes ces contingences qu’il faudrait prendre en compte avant le déploiement. Sinon, c’est envoyer nos fils dans une situation hasardeuse», a-t-il justifié.

Pour le Porte-parole de la Minusca, un déploiement ce n’est pas du jour au lendemain, « en plus de ces moyens logistiques, ici en Centrafrique, il y a la nature qui nous oblige à attendre un peu. Heureusement qu’on s’approche de la saison sèche. La pression, elle continue, la semaine dernière, on avait effectué ce survole militaire qui a eu un impact psychologique sur ces hommes, et nous continuons à travailler avec les autorités », a indiqué Vladimir Monteiro.

RJDH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here