Au Conseil de sécurité, la Représentante spéciale plaide pour le processus de paix et l’appui des partenaires de la RCA

0
134
22 fév 2023

Au Conseil de sécurité, la Représentante spéciale plaide pour le processus de paix et l’appui des parte樂威壯
naires de la RCA

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza, a appelé mardi les partenaires de la RCA à soutenir le pays notamment dans le financement des élections locales et des besoins humanitaires, tout en réitérant l’importance du dialogue pour une paix durable.

« J’appelle les partenaires de la RCA à soutenir ces élections pour tous les gains potentiels qu’elles apporteront probablement à la RCA et à son peuple », a déclaré la Représentante spéciale devant le Conseil de sécurité des Nations unies, cité mercredi par le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, lors de la conférence de presse hebdomadaire. Ces premières élections locales en RCA depuis 1988 sont censées renforcer la gouvernance locale et faire progresser la décentralisation des services.

Le plaidoyer de la Représentante spéciale a également porté sur les besoins humanitaires, estimés à 465 millions de dollars selon le Plan de réponse humanitaire conjoint pour 2023 signé récemment entre le Premier ministre, Félix Moloua, et le Représentant spécial adjoint, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire, Mohamed Ag Ayoya, « Bien que je sois consciente des pressions économiques mondiales et des multiples besoins humanitaires dans de nombreuses régions de notre monde, le peuple centrafricain a besoin de solidarité et de soutien internationaux », a lancé Valentine Rugwabiza. Les chiffres du Programme alimentaire mondial indiquent que le pourcentage de la population centrafricaine souffrant d’insécurité alimentaire aiguë passera de 44 % en 2022 à 49 % en 2023.

Selon le porte-parole, la Représentante spéciale a également appelé « les partenaires au développement à soutenir la population centrafricaine, l’une des plus pauvres du monde, à travers des projets sociaux et de développement ciblés et prioritaires », alors que le pays fait face à une situation socio-économique difficile, mais aussi à contribuer au budget de la Cour pénale de justice (CPS). « La Cour qui a maintenant atteint un niveau de maturité lui permettant de traiter davantage d’affaires et de rendre justice aux victimes du conflit », a indiqué le porte-parole citant la Représentante spéciale.

La Représentante spéciale a salué la poursuite de l’appropriation du processus de paix et politique par le gouvernement centrafricain, ce qui a permis la mise en œuvre d’un chronogramme. « Cette appropriation accrue du processus de mutualisation de l’APPR-RCA et de la feuille de route de Luanda a produit des dividendes concrets, notamment pour la réforme du secteur de la sécurité », a déclaré la Cheffe de la MINUSCA, rapporté par le porte-parole. Elle a souligné que le prochain examen stratégique du processus de paix et politique est attendu avec intérêt pour faire le point sur les progrès et les défis, notamment la stratégie d’engagement du Gouvernement avec les dirigeants des groupes armés qui restent en dehors du processus de paix. « La voie vers une paix durable passe par un dialogue inclusif et constructif, car l’option militaire ne peut à elle seule résoudre le conflit de manière décisive ni durable ».

Evoquant la situation sécuritaire avec la résurgence de la violence depuis décembre, la Représentante spéciale a fait part de « de nouveaux développements dans le modus operandi des groupes armés, à savoir l’utilisation d’engins explosifs et de drones qui impactent négativement la population, les forces de sécurité nationales, les acteurs humanitaires et les casques bleus des Nations Unies », a dit le porte-parole. Face à ces nouvelles menaces, elle préconise « que la MINUSCA maintienne la flexibilité et la mobilité pour répondre efficacement aux menaces en constante évolution contre les civils. Cela signifie également que la Force et la Police de la MINUSCA doivent avoir la préparation adéquate et être en mesure d’utiliser tous les moyens disponibles pour les déploiements, en particulier dans les zones à haut risque », a souligné le porte-parole.

Enfin, la Représentante spéciale a affirmé que « la MINUSCA continuera à soutenir la RCA pour créer l’environnement politique et sécuritaire propice à la paix et au processus politique pour faire avancer la restauration de l’autorité de l’État. Mais la MINUSCA ne peut pas le faire seule ». La Représentante spéciale appelle ainsi les partenaires bilatéraux et multilatéraux à aider à consolider les gains de sécurité obtenus jusqu’à présent, selon le porte-parole.

De son côté, le porte-parole de la Force de la MINUSCA, le lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo, a évoqué une situation sécuritaire relativement calme, mais imprévisible avec des attaques isolées d’éléments armés dans certaines parties du territoire centrafricain. Selon lui, les casques bleus poursuivent leur mission de protection des populations civiles à travers des patrouilles robustes sur les axes principaux et secondaires, afin de réduire également la liberté de mouvement des groupes armés. Par ailleurs, la Force a achevé une opération de domination dans la zone de Nana-Mambéré (nord-ouest RCA), sur l’axe Bouar-Beloko-Kounde-Besson-Bouar, pour prévenir les attaques de groupes armés contre la population civile.

Pour sa part, le porte-parole de la Police de la MINUSCA, le commissaire Serge Ntolo Minko, a indiqué de son côté que, face à la situation sécuritaire dans le pays, les unités de Police constituées sont engagées dans différentes opérations dans l’ensemble du territoire continuent leurs patrouilles diurnes et nocturnes pour la protection des civils. « Cette présence dissuasive de la MINUSCA, vise à prévenir les risques d’atteinte aux personnes et aux biens sur les zones où la présence des groupes armés a souvent été signalée », a déclaré le porte-parole.

Minusca

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici