Assemblée Nationale : « Affaire des 40 millions de Fcfa » : mise en place d’une commission d’enquête parlementaire

0
240

L’atmosphère était fort électrique, le vendredi 28 juin 2019, selon des informations en notre possession, lors de la réunion du bureau de l’assemblée nationale.

En cause, les croustillantes révélations faites, ces derniers temps, par les médias, et portant sur des affaires  de malversations financières, d’attributions des marchés de gré à gré en violation des dispositions de la loi, de non – respect de la parole donnée et des engagements pris et surtout de corruption avérée, dans lesquelles seraient impliqués le bureau de l’assemblée nationale, ses membres et son président, M. Laurent Ngon Baba.

L’affaire qui a suscité le courroux de ce dernier et a finalement retenu l’attention de tous, c’est le dernier scandale financier,  relatif au traitement d’une demande d’octroi d’un permis minier à un groupe d’opérateurs économiques chinois et pour laquelle des députés Mandaba, Dimbelet et Tezawa se seraient rendus coupables d’une décharge de la rondelette somme de 40 millions pour le compte du bureau.

Aux fins d’informer l’opinion nationale et internationale sur les en – dessous de ces dossiers, d’en identifier les auteurs et d’en situer les responsabilités, il a été décidé de la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire  qui sera composée d’un représentant de toutes les commissions et dont la présidence sera assurée par le député Gbondo.

Mais, devant la flagrance et la gravité de l’acte commis, pourquoi le bureau national n’a – t – il pas jugé important de recourir à des sanctions à titre conservatoire à l’endroit des députés Mandaba, Dimbélet et Tézawa ?

Affaire à suivre….. !

Jean – Paul Naïba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here