ALPHA CONDÉ DÉCLARÉ VAINQUEUR DE L’ÉLECTION DANS UN BAIN DE SANG

0
173

ALPHA CONDÉ DÉCLARÉ VAINQUEUR DE L’ÉLECTION DANS UN BAIN DE SANG

La CENI- Commission Électorale Nationale Indépendante – a proclamé les résultats provisoires de l’élection présidentielle guinéenne donnant le président sortant vainqueur. Selon les résultats publiés,  Alpha Condé rafle plusieurs circonscriptions électorales.

Après 2010 et 2015, Alpha Condé  obtient ainsi un troisième mandat après que les résultats officiels de 37 des 38 circonscriptions électorales lui aient donné le double des voix de son plus proche rival Celou Dalein Diallo.

Alpha CondeCondé , 82 ans, a obtenu jusqu’å présent 2,4 millions de voix, contre 1,26 million pour le candidat de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, à la suite d’une élection  qui a déclenché des violences de rue meurtrières.

Au moins 13 personnes sont mortes depuis dimanche dans des violences liées au scrutin. Des heurts entre groupes de jeunes et Forces de défense et de sécurité ont causé  la mort de quatre personnes dès le début des premiers résultats de la CENI. Parmi eux, trois élèves de 13, 14 et 18 ans. Leurs familles ont confirmé au Point Afrique qu’ils avaient été tués par balle par les FDS. Jeudi, on dénombrait encore quatre nouveaux décès au minimum.

Interrogé sur le bilan des violences enregistrées ce jeudi 22 octobre 2020, Mamadou Aliou Laly Diallo, le maire de la commune urbaine de Labé explique : « selon mes informations, le bilan des violences est lourd. El Hadj Thierno Badrou Bah (le grand imam de Labé) m’a confirmé qu’on lui avait envoyé un corps. En plus, on m’a appelé pour me dire qu’il y a un autre corps au niveau de la clinique de Daka et 4 blessés par balles. Je crois que le mort fait partie des 4 blessés. Donc, pour le moment je suis informé de deux cas de décès ; mais il y a beaucoup de blessés par balles dont trois dans un état critique», soutient-il.

Jeudi après-midi,  des jeunes traînaient les corps de plusieurs de leurs amis blessés par balles. Tous les accès menant à l’hôpital régional de Labé étaient bloqués par les services de sécurité qui empêchaient tout passage. C’est ainsi que  deux jeunes tous atteints par balles ont trouvé la mort faute de soins.

Dans un communiqué du gouvernement lu à la télévision nationale ce jeudi 22 octobre, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Bouréma Condé en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés, a réquisitionné l’armée nationale guinéenne pour le maintien d’ordre dans le pays.

La décision d’Alpha Condé de solliciter un troisième mandat de cinq ans à la suite d’un référendum constitutionnel en mars a été vivement critiquée par ses adversaires. Plusieurs dizaines de personnes sont mortes au cours de l’année écoulée dans le cadre de la contestation de cette réforme de la Constitution.

Source : https://www.coupsfrancs.com/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here