Alerte – info : une opération hiboux en cours chargée d’enlever Fari Tahéruka Shabazz vers une destination inconnue

0
866

Selon des gentilles indiscrétions bien introduites à la présidence de la République et de sources très proches du ministère de la sécurité publique, faisant suite à une réunion tenue dans la journée quelque part dans la capitale centrafricaine, un peloton d’exécution a été mis en place sur instructions des éléments russes relevant de la sécurité du président Touadéra. Conformément aux termes des missions reçues, une opération hiboux visant à enlever l’activiste politique et panafricaniste centrafricain Fari Tahéruka Shabazz, détenu à la CNS, trop proche du président du Chemin de l’Espérance Abdoul Karim Méckassoua,  sera menée  pour une destination inconnue cette nuit.

Au même moment, nous apprenons également qu’en sus de la lettre adressée en fin de la journée au procureur de la République Laurent Lengandé, considéré comme l’un des proches du député de Bimbo 4 Jean Symphorien Mapenzi, par l’avocat de Fari, dont notre rédaction a pu obtenir une copie et dans laquelle elle alertait ce dernier sur l’arrestation arbitraire de son client, dans une affaire où il était plaignant, des panafricanistes sénégalais, gabonais et français, d’une part, et des activistes politiques centrafricains, d’autre part, déposeront dans les tout prochains jours, à Libreville, Dakar et à Paris, une plainte contre le président Touadéra qu’il considère comme responsable de l’instrumentalisation de la justice et des manœuvres politico – judiciaires lancées contre l’un des leurs, et l’accuseront personnellement en sa qualité de protecteur du droit sacré de toute personne humaine à la vie et à la contestation citoyenne en République centrafricaine, et du premier magistrat de tout ce qui adviendra de lui et de sa personne  dans les heures à venir.

Rappelons que Fari Tahéruka Shabazz qui est l’auteur de l’appel citoyen signé par une cinquantaine d’intellectuels centrafricains à la destitution du bureau actuel de l’assemblée nationale et la levée parlementaire de Jean Symphorien Mapenzi, s’est présenté à la CNS pour répondre à une plainte qu’il a déposée contre un certain Aroufaï qu’il accuse d’avoir volé son téléphone. Mais, fort étonnement c’est lui qui a été maintenu en garde – à – vue par son accusé, connu dans toute la ville de Bangui comme l’un des hommes de basses besognes de Mapenzi, Wanzet, Mbata et ….Touadéra. Notons aussi que son avocat avait déjà introduit, au greffe du parquet de Bangui, une plainte conte le député Mapenzi qui avait proféré des menaces de mort contre lui dans les révélations contenues dans les bandes sonores dénommées « MapenziGate ».

Affaire à suivre…. !

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here