Alerte – Info : Rafaï : 9 morts, des blessés, 3 soldats cambodgiens et 1 soldat marocain enlevés par des éléments d’autodéfense….

0
81

Selon des informations dignes de foi en notre possession au moment où ces lignes sont en train d’être tracées, la crise centrafricaine vient de prendre une autre tournure avec l’extension de son champ d’exactions et d’actes de graves atteintes de droits humains vers tout l’est de la République centrafricain. Conséquence logique du départ des forces spéciales américaines et ougandaises et de l’absence des Faca dans cette partie du pays.

Afin de peser plus tard dans les négociations avec Touadéra et son gouvernement, les éléments de l’UPC d’Ali Darass s’attaquent après avoir été délogés de la ville de Bambari, aux préfectures de la Basse – Kotto, du Mbomou et du Haut – Mboumou, avec ses cohortes de tragédies inhumaines, de tueries, d’assassinats, de morts, d’incendies de villages, de maisons et de greniers, de pillages de ressources, et de déplacements de personnes. Et ce, au vu et au su des forces onusiennes installées dans cette région. Une passivité qui tournerait à un complot avec les bandes armées et à un acte de non assistance à un peuple en danger.  D’où la décision des populations désormais organisées en éléments d’autodéfense de s’en prendre physiquement aux forces cambodgiennes et marocaines.

C’est ainsi que ces sources ont affirmé qu’un convoi des soldats cambodgiens  qui a quitté Rafai pour Bangassou, a été ciblé par des éléments armés vers 20h00 près du village de Yogofongo, à 20 km de sa destination. Un soldat de la paix cambodgien a été tué et huit soldats de la paix ont été blessés, dont un cambodgien et sept marocains. Quatre soldats de la paix sont absents en action, dont trois soldats cambodgiens et 1 soldat marocain. Les auteurs de l’attaque ont fui dans la brousse.

 Aux dernières nouvelles, c’est en refusant de déférer à la demande des éléments d’autodéfense d’avoir accès au contenu de leur contenair que les combats auraient éclaté. A l’arrivée, l’on parlerait de cinq (5) morts du côté des soldats cambodgiens et de quatre (4) dans le rang des éléments d’autodéfense, en sus de la prise en otage de 4 soldats dont 3 cambodgiens et 1 marocain en otage. Un hélicoptère survolerait en ce moment la région et des renforts y seraient en train d’être déployés.

Rappelons que les éléments d’autodéfense ont toujours soupçonné les forces onusiennes basées dans la région de transporter des armes pour le compte des bandes armées et autres seigneurs et d’assurer le transport de leurs éléments d’une zone à une autre.

Affaire à suivre…… !

Jean – Paul Naïba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here