Alerte – info : Dékoa / Kaga – Bandoro bientôt l’axe de la mort ?

0
37

CENTRAFRIQUE : DANS LES PROCHAINES HEURES OU PROCHAINS JOURS, DÉKOA/KANGA-BANDORO SERAIT-IL L’AXE DE LA MORT ?

Retenez bien ces noms de villages, leurs rares résidents commencent à les déserter. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’ils craignent d’être des dégâts collatéraux de ce qui se prépare, de part et d’autre dans leur région depuis désertée par la quiétude, abandonnée par Bangui aux groupes armés qui y sévissent.
Ici, nous ne citerons que les plus gros villages, situés entre Kaga-Bandoro et Dékoa, qui devraient être conquis puis conservés par les #FACA_Touadéra, coachés par l’État-major #WAGNER_TOUADRA pour espérer s’imposer plus tard à Kaga-Bandaoro : Mengué Bokéngué/Samba Bokéngué/ Dénguéno/ Kodibon/ Guenguélé/ Ngouvota/ Vremai/ Badia/ Zamali/ Bayiri/ Mbiti/ Kanda/ Sabayanga2/ Sabayanga/ Somboké/ Mbouilli/ Dissikou3/ Dissoukou/ Gou2/ Gou1/ Gou/ Begueze/ Kagaya/ Daya (Dékoa).

La marche de #Dékoa à #MénguéBokéngué permettrait d’évaluer les capacités des uns et des autres à s’imposer sans doute pour le contrôle de Bangui, à défaut de véritable dialogue, en dépit de la présence des Burundais de la #MINUSCA, tolérés par les factions #Séléka coalisées, sillonnant l’axe dans les deux sens.

Pour une idée des positions militaires, depuis hier, dimanche 19 août 2018, 14 :00, locale,
Au Nord de l’axe de la mort, #KagaBandoro : des éléments lourdements armés UPC, FPRC et MPC, renforcés par d’autres provenant des zones sous-contrôle de l’Ouham et l’Ouham-Pendé.

Plus au Sud de cet axe, à #Dékoa, en alerte totale, des soldats FACA-Touadéra enfin déployés dans la ville, appuyés par une cinquantaine de mercenaires #WAGNER, à majorité Russes.

Résultats, des patrouilles FACA-Russes et MINUSCA Burundais se multiplient sans rassurer la région de Dékoa, qui se vide << par crainte de ce qui se prépare au-delà des frontières Sud du Tchad >>.

Questions, << Quand cela débutera, le feu se consumera(-t-il) et avec tous les ordures >> ? Mais qui seraient ces ordures dont il est question sous certaines plumes d’autorités politiques autorisées, reprises par des journalistes établis à #Bangui ?

Cette partie du #PaysMandjaBanda devrait-elle encore payée et encore la facture de tels choix ? Est-ce la #Centrafrique qui gagnerait ? Qui vivra verra ?
Henri Grothe

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here