Alerte – Info : Alindao sous le contrôle des égorgeurs d’Ali Darass

0
28

Un combat entre l’UPC et des Anti-Balaka à Alindao au centre du pays fait 2 morts et plusieurs blessés ce 8 Mai. La population sous la psychose a trouvé refuge dans les diocèses et la paroisse sacrée cœur de localité. L’information a été confirmée au RJDH par des sources sécuritaires et humanitaires. 

Plusieurs personnes se sont déplacées pour habiter les camps des déplacés en la paroisse sacrée cœur et les diocèses. Il s’agit d’un combat opposant les éléments d’li Daras et les groupes Anti-Balaka. Les déplacés ont regagné le site alors que le gouvernement a lancé l’opération pour inciter les déplacés à retourner chez eux. La situation sécuritaire s’est dégradée dans ces localités 3 mois après la décision de la Minusca faire de Bambari au centre une ville sans arme. Aucune présence des forces de l’ordre n’est signalée dans cette localité.

Selon des sources contactées par le RJDH, les éléments de l’UPC contrôlent la ville « l’attaque a commencé depuis hier à Datoko à 7 km de la ville d’Alindao, la ville serait vidée de sa population qui a trouvé refuge dans les paroisses et les éléments de l’UPC sont visibles dans la ville » a témoigné une source religieuse.

René Kapayo, un ressortissant de Mingala joint au téléphone par le RJDH précise que la situation humanitaire est préoccupante « comme il y’a pas de sécurité dans la ville la population se regroupe dans l’Eglise catholique, sous contrôle de Monseigneur et les prêtres de cette Eglise. Les forces de la Minusca dans cette localité ne sont pas présentes depuis janvier», a-t-il témoigné.

Il est difficile pour le moment d’avoir le nombre exact des victimes à cause du réseau téléphonique coupé dans cette ville. La ville d’Alindao dispose d’un gendarme et de deux (2) policiers.

Source : RJDH

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here