Afrique – États-Unis : Tshisekedi, Déby Itno, Lourenço… Quels chefs d’État sont attendus par Joe Biden ?

0
137

 

POLITIQUE

Afrique États-Unis : Tshisekedi, Déby Itno, Lourenço… Quels chefs d’État sont attendus par Joe Biden ?

De très nombreux présidents du continent seront présents au « US Africa leaders summit 2022 », à Washington, du 13 au 15 décembre. Ils rencontreront, entre autres, les représentants des grosses sociétés américaines.

C’est seulement la seconde fois, après l’édition inaugurée en 2014 sous Barack Obama, que le sommet États-Unis – Afrique est organisé. C’est dire que pour Joe Biden, l’événement revêt une importance particulière. Un intérêt que les dirigeants africains ont bien perçu, et une majorité d’entre eux se rendra donc à Washington du 13 au 15 décembre.

Rencontres et contrats

Côté francophone beaucoup ont, selon les informations de JA, confirmé leur venue : le Béninois Patrice Talon, le Burundais Évariste Ndayishimiye, le Camerounais Paul Biya (sauf changement de dernière minute), le Centrafricain Faustin-Archange Touadéra, le Comorien
Azali Assoumani, le Congolais Denis Sassou Nguesso, le Djiboutien Ismaël Omar Guelleh, le Malgache Andry Rajoelina, le Nigérien Mohamed Bazoum, le Sénégalais Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine (UA) jusqu’en février 2023, le Tchadien Mahamat
Idriss Déby Itno, le Togolais Faure Essozimna Gnassingbé ou encore le Tunisien Kaïs Saïed.

Félix Tshisekedi (RDC) se joindra à eux, tout comme le Mauritanien Mohamed Ould Ghazouani. Le représentant du roi du Maroc Mohammed VI, qui sera très probablement le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, sera accompagné d’une forte délégation.
Quant à l’Ivoirien Alassane Ouattara, il enverra son Premier ministre Patrick Achi.

À LIRE
États-Unis : dix choses à savoir sur Molly Phee, la Madame Afrique de Joe Biden

D’autres de leurs homologues anglophones ont également répondu à l’invitation de Joe Biden : l’Angolais João Lourenço, le Ghanéen Nana Akufo-Addo, le Kenyan William Ruto, le Mozambicain Filipe Nyusi, le Nigérien Muhammadu Buhari, l’Ougandais Yoweri Museveni et le Rwandais Paul Kagame. En revanche, les putschistes suspendus des instances de l’UA n’ont pas été conviés, à savoir le Malien Assimi Goïta, le Guinéen Mamadi Doumbouya, le Burkinabè Ibrahim Traoré et enfin, le Soudanais Abdel Fattah al-Burhan.

La journée du 14 décembre sera consacrée aux rendez-vous avec les entreprises et à la signature de contrats au Palais des Congrès. Bien que peu actives sur le continent, les plus grosses sociétés américaines seront présentes comme Pfizer, Microsoft, Palo Alto Networks ou Cisco. Des groupes africains comme MTN sont également attendus. À cette occasion, les autorités béninoises et nigériennes signeront avec l’agence américaine Millenium Corporate Challenge (MCC) un programme de 504 millions de dollars pour améliorer le fonctionnement du corridor entre Cotonou et Niamey. Dans la matinée du 15, Joe Biden recevra l’ensemble de ses homologues.

Jeune Afrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here