Affaire Ministère des Finances C / Le Journal « La Fraternité » et l'arrestation de Bienvenu Doumta : Dondra désavoué par Touadéra

0
24

henri-marie-dondrala-presse-baillonee

Depuis plus de deux (2) jours, le directeur de publication du journal dénommé « La Fraternité » croupit dans les geôles de l’Office Centrafricain pour la Répression du Banditisme en abrégé OCRB, comme un vrai bandit. A la demande du ministre des finances et du budget, M. Henri Marie Dondra, pour avoir rendu public dans ses colonnes un article dénonçant l’opacité totale ayant caractérisé l’attribution du très juteux marché de gestion de tous les documents administratifs à CCS.

Pour avoir reproché au président de la République et au ministre des finances et du budget, M. Henri Marie Dondra, de n’avoir pas respecté les dispositions de la loi de juin 2008 portant code des marchés publics et consacrant en son article 2 le principe obligatoire de commande publique ou d’avis d’appel d’offres et par conséquent de les accuser à tort ou à raison d’avoir reçu des pots de vin de la part de l’entreprise adjudicataire Centrafrique Cartes Systèmes en abrégé CCS, filiale de la société ivoirienne Ivoire Cartes Systèmes en abrégé ICS, le pauvre a été arrêté  et jeté en prison comme s’il avait commis de crimes de guerre comme ceux qui sont commis tous les jours que Dieu fait sur cette terre par Ali Darass, Nourreldine Adam, Al Katim, Sidiki et autres.

Fort heureusement, interrogé sur cette question, le président Touadéra, tout en reconnaissant certaines faiblesses dont ne cessent de faire montre certains directeurs de publication,  n’est pas passé par quatre chemins pour désavouer publiquement son ministre, en affirmant avoir demandé à ses ministres de ne pas intenter une action contre la presse sous son règne et ni d’user de leurs prérogatives pour arrêter un journaliste. Un cinglant désaveu !

Au ministre des finances et du budget, M. Henri Marie Dondra de mettre de l’eau dans son verre, de commencer à communiquer sur cette affaire, et de prouver aussi ce dont il est capable à l’égard de ses propres collaborateurs, en leur demandant des comptes sur la gestion de certains dossiers qui leur sont confiés :  à l’exemple de la directrice de la dette qui aurait fait disparaitre le dossier de paiement des créances de l’entreprise ACB d’un montant de plus de 130 millions de Francs CFA dûment revêtu de l’accord du premier ministre et  ayant été régulièrement transmis par lui à la DDP suivi de la mention  suivante: « DDP/DGT, me voir ». Et ce, sans suite depuis plus  de deux (2) mois !

Affaire à suivre ….. !

Kassa Mo Gonda  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here