Affaire « coups d’état » : Terrible Coup de gueule de Nguendet et Me Mboli – Goumba

0
21

Le vendredi 5 Octobre 2017, M Ferdinand NGUENDET, Président du Rassemblement pour la République (RPR) et Maître Crépin MBOLI-GOUMBA, Président du Patrie, ont reçu successivement notification d’une convocation à se présenter le lundi 9 octobre 2017 à 9h, devant le Procureur Général près la Cour d’Appel de Bangui, aux fins d’être entendus dans l’affaire dite des « événéments de Niem, Bangassou, Alindao et Bria ». Pour rappel, ce que le Procureur Général signataire de ces convocations, en sa qualité de Président de la Commission d’enquête judiciaire, qualifie pudiquement d’événements de Niem, Bangassou, Alindao et Bria, ce sont des massacres de masse, des nettoyages ethniques, des viols perpétrés sur nos compatriotes abondonnés par le pouvoir en place, sans oublier la destruction systématique des habitations et infrastructures sociales de base. Bien que le respect du pouvoir judiciaire, dont le rôle est capital dans la construction de la démocratie, nous commande de déférer à ces convocations, nous devons cependant dénoncer précisément l’instrumentalisation de cette noble institution. C’est le lieu de rappeler que la durée de validité de la Commission qui nous a entendus est arrivée à expiration.

En effet, aux termes de l’article 5 de l’arrêté portant création de la commission d’enquête judiciaire, « la commission a une durée de deux mois, renouvelable au besoin une seule fois. L’arrêté ayant été signé le 30 mai 2017, sa date de validité après renouvellement a expiré le 30 septembre 2017. C’est donc en toute illégalité, qu’elle continue de siéger. La vérité est que le pouvoir en place cherche par tous les moyens à régler son compte à l’opposition, pourtant reconnue par notre texte fondamental. En effet, dès la survenance des événements de Bangassou, les séides du pouvoir avaient cru devoir trouver des boucs émissaires pour justifier leur forfaiture, incapables qu’ils sont à ramener la sécurité et à faire régner la loi et l’ordre. Pendant qu’on massacrait son peuple, le Président de la République était en visite d’affaires en Israël, avant d’aller au Liban où il fut reçu par le ministre en charge de la lutte contre la corruption ! Il passera sep (7) jours en terre sainte, contrairement aux us qui veulent qu’un Président interrompe son séjour en cas de périls sur son pays. Il reviendra à Bangui et trouvera le temps d’aller inaugurer une unité de fabrication d’eau appartenant à un de ses amis. Accusés, cloués au pilori, Nicolas TIANGAYE, Alexandre NGUENDET et Crépin MBOLI-GOUMBA se résolurent à saisir le Tribunal de Grande Instance de Bangui, par voie de citation directe. Hélas ! Des instructions furent données pour que jamais ce procès n’ait lieu. En hommes politiques pétris de principes républicains, nous appelons nos militantes et militants, à la vigilance, tout en restant calmes. La démocratie, plus que jamais menacée, sera défendue par les voies légales prévues par la constitution.

Pour le RPR Présiident Alexandre NGUENDET Pour le PATRIE Maître Crépin MBOLI-GOUMBA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here