Obo : le dernier message en provenance du pays des Guerriers Zandé

0
644

CENTRAFRIQUE : OBO, EN DÉROUTE L’UPC FAIT COURIR LA RUMEUR DE LA PRÉSENCE DANS LA RÉGION DE ALI NDARASSA, POUR REVIGORER LES PAUVRES MERCENAIRES PEULHS RECRUTÉS POUR LA CAUSE MAFIEUSE…

Message reçu de #OBO:
« En ce moment, l’UPC semble employer la tactique de démoralisation en prétendant que leur chef Ali Darras se trouve dans le secteur et qu’il n’attende que des renforts pour attaquer de nouveau la ville.
C’est ainsi que nous avons aussi appris le déplacement d’un de leur général de Bambouti pour se rapprocher du théâtre des opérations de OBO, afin de réorganiser les Peulhs en débandade.
Le moral des jeunes combattants et de leurs frères Faca Faca est toujours haut. Ils pansent les plaies des blessés et ont contribué aux obsèques du défunt Notable de FOUKPIO, piégé dans sa ferme non loin de OBO.
Les Hommes du Commandant José Wilfried #MAHÉLÉNGAMO lui ont savoir leur farouche opposition à informer l’État-major FACA sur le déroulement des opérations, suite aux événements guerriers d’hier, mercredi 20 mai 2020, qui ont  failli les emporter. Ils sont convaincus de la traîtrise de leur chef suprême de les sacrifier, les livrant à ses frères Peulhs de l’UPC. Ils n’iront pas ainsi à l’abattoir. Tant qu’à faire, ils livreront bataille jusqu’au dernier, sans l’assistance militaire de supérieurs défaillants et traîtres à la #CauseCentrafricaine

C’est dans cette atmosphère de guerre patriotique contre les #EnvahisseursPeulhs que la MINUSCA vient de dépêcher, sur le théâtre des opérations de OBO, trois (03) chars du Contingent des Casques Bleus Marocains de #ZÉMIO.
Une journée terne, qui vient de se terminer, avec des hommes de nouveaux prêts aux combats, la nuit risquant d’être longue.

Henri Grothe

Lu Pour Vous

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here