Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : quand le ridicule ne tue point et ne met point mal à l’aise

Comme il a été annoncé à grands coups de tapage médiatique, le jeudi 15 octobre 2020, un premier lot de dix (10) véhicules blindés légers de reconnaissance, connus dans le jargon militaire sous l’appellation de BRDM-2, a été livré à la République centrafricaine. L’occasion a donc été fort belle pour le mathématicien de Boy – Rabé, à quelques semaines des élections du 27 décembre 2020, de se verser dans une propagande avant l’heure et de s’offrir de la manière la plus honteuse en spectacle digne de ces petits tsars des républiques socialistes de l’ère de l’URSS, en se rendant très tôt dans la matinée à l’aéroport international Bangui M’Poko, entouré de son ministre de la défense Marie Noëlle Andet Koyara et du chef d’état – major des forces armées centrafricaines Zéphyrin Mamadou, pour les réceptionner.

 

 

Interrogé sur cette aide militaire, un expert centrafricain s’est exclamé en ces termes : « Il m’est particulièrement honteux de voir un chef d’état se laisser traîné ainsi par le bout du nez et se déplacer pour  accueillir un tas de ferraille venu de la Russie. Dans les années 70, notre armée disposait déjà dans son parc du  matériel et de la logistique ce type de locomotives militaires russes appelées BRDM et BTR dont l’un des premiers conducteurs était le général Yangongo. Sous le régime du président Kolingba, nous avions eu droit à des VAB français. Et en 2013, c’étaient des Rattels sud- africains dont était dotée l’armée centrafricaine. Il est vraiment grand temps que nous cessions à faire de la propagande inutile, car c’est le résultat de l’usage à en faire qu’attend impatiemment le peuple centrafricain mis à genoux sur sa propre terre par des hordes de mercenaires venus d’ailleurs. Or malheureusement, le chef suprême n’a jamais voulu faire la guerre à guerre qui nous est imposée par les groupes armés. Pourquoi donc se ridiculiser de la sorte ? ».

Effectivement, pour le Gangster de Bangui et sa troupe immonde de jouisseurs et de bras cassés, c’était une occasion de battre campagne. S’exprimant lors de la réception de ce don, le président Faustin-Archange Touadéra a déclaré que ces nouveaux équipements vont permettre de « renforcer les capacités de l’armée nationale à protéger l’ensemble du territoire ». Débarqués ce jeudi à Bangui, ces tas de ferraille dont trois ont été tractés, ont été accueillis par des militants du parti – Etat dénommé le MCU et une foule de badauds parmi lesquels des taxis – motos loués pour la circonstance et de jeunes gens à la recherche de maigre pitance journalière. Ces véhicules font partie d’un ensemble de vingt blindés promis par la Russie pour équiper l’armée centrafricaine. Les dix blindés restants devraient être livrés en décembre prochain.

Comme l’a dit un diplomate sous couvert d’anonymat, non seulement nous sommes tout simplement extraordinaires, mais nous vivons dans un pays où le ridicule ne tue point et ne met point mal à l’aise.

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire