Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Mankeur Ndiaye et certains diplomates à la manœuvre pour la réélection du Gangster de Bangui

✅ Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Firmin NGREBADA a tenu ce vendredi 16 octobre 2020, une réunion de haut niveau avec les membres du G5 – un groupe d’États et d’institutions internationales partenaires de la République centrafricaine – emmenés par le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU et Chef de la MINUSCA, Monsieur Mankeur NDIAYE.
✅ Étaient également présents :
L’Ambassadrice des États-Unis en République centrafricaine, SEM Lucie TAMLYN
L’Ambassadeur de France en Centrafrique, SEM Jean-Marc GROSGURIN
L’Ambassadeur, Représentant spécial du Président de la Commission de l’Union Africaine (UA) et Chef du Bureau pour la RCA, SEM Matias Bertino MATONDO
Un Représentant de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) en République centrafricaine
L’ordre du jour portait sur les échanges relatifs à la question du vote des réfugiés
✅ Le Premier Ministre a tenu à informer les partenaires du G5, sur le fait que, dans un souci d’une plus grande inclusivité des prochains scrutins électoraux, le Gouvernement avait déposé un projet de loi pour trouver une base légale au vote des réfugiés centrafricains, mais, face aux difficultés rencontrées par l’Autorité Nationale des Elections (ANE), le Gouvernement a dû se résoudre à retirer ce projet de loi. Il s’agissait notamment :
➡️ Selon l’ANE, de son impossibilité à tenir ses délais, en y incluant le vote des réfugiés
➡️ Du fait qu’un accord préalable des pays voisins était nécessaire
➡️ D’un problème de financement de ce vote qui s’est posé (1 000 000 de dollars nécessaires)
➡️ De la question du nombre exact des réfugiés ( les missions gouvernementales n’ayant pas pu se déployer à l’extérieur du pays, en raison de la Covid-19)
➡️ Que conformément à la Convention de Genève, les réfugiés ne peuvent pas voter car sous protection du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR)
✅ Le Chef du Gouvernement regrette cette impossibilité et a rappelé que selon l’ANE, un bon nombre de réfugiés centrafricains se sont inscrits sur les listes de la Diaspora, grâce à leur acte de naissance.
SEM Matias Bertino MATONDO, l’Ambassadeur, Représentant Spécial du Président de la Commission de l’Union Africaine (UA) et Chef du Bureau pour la RCA, informe que le Président de l’UA a trouvé clairs, les arguments de l’ANE et du Gouvernement. Pour lui, l’UA ne considère plus le vote des réfugiés comme un gage d’inclusivité du processus. Il s’est par ailleurs félicité des opérations d’enrôlement dans l’Ouest de la RCA.
SEM Jean-Marc GROSGURIN, l’Ambassadeur France en RCA, parle des efforts fournis par le Gouvernement, et a pu constater lors de sa visite récente du Centre de Traitement de Données de l’ANE, de la fiabilité du processus. Il a salué l’inclusivité du processus électoral, matérialisé selon lui :
➡️ Par les opérations d’enrôlement dans l’ouest du pays
➡️ Par le nombre important de femmes inscrites : 46.46%
➡️ Par le nombre important de jeunes
♦️ Il a remercié le Premier Ministre pour ses éclaircissements sur le vote des réfugiés et souhaite un retour rapide, dans un avenir proche, de tous les réfugiés en Centrafrique.
Le Représentant de la CEEAC prend acte de la présentation du Premier Ministre et informe que la CEEAC enverra prochainement une mission en RCA afin de soutenir le processus électoral.
Monsieur Mankeur NDIAYE, le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU et Chef de la MINUSCA prend note des efforts du Gouvernement sur la question du vote des réfugiés et constate l’impossibilité de sa mise en œuvre, ainsi qu’un manque de base légale à cette question. Il a rappelé que la MINUSCA dispose d’un mandat électoral pour aider les autorités à organiser des élections libres, crédibles, et démocratiques.
♦️ Il note les efforts fournis par la MINUSCA (50 vols spéciaux de matériel, plus de 500 agents ANE transportés et sécurisés). Il s’est félicité des opérations d’enrôlement et a pu se rendre compte lui aussi, de la fiabilité du processus lors de sa visite au Centre de Traitement des Données de l’ANE. Cela lui permet de saluer la fiabilité du fichier électoral produit par l’ANE, qui à la différence de 2015, arrive à détecter tous les doublons, et toutes les tentatives de fraude.
♦️ Il note aussi avec satisfaction l’enrôlement de la Diaspora centrafricaine, qui garantit l’inclusivité du processus. Il va présenter tous ces efforts dans son rapport au Conseil de Sécurité des Nations Unies.
Pour finir le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a garanti à l’assistance l’inclusivité et la crédibilité du processus électoral, en mettant en avant le rôle du Comité Stratégique d’Appui au Processus Electoral qu’il préside, sous l’autorité du Président de la République, Chef de l’Etat, SE Pr. Faustin Archange TOUADÉRA, composé des partis de la majorité, de ceux de l’opposition démocratique, de la société civile, des partenaires au développement et des principales Institutions de la République.
♦️ Il informe qu’il va demander à l’ANE le nombre exact de réfugiés s’étant enrôlés comme diaspora.
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Firmin NGREBADA, souhaite un processus apaisé et veillera que l’ANE soit en capacité de tenir le chronogramme, tout en respectant sa neutralité et son indépendance.
Firmin Ngrébada

Related posts

Laisser un commentaire