Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : le président du MLPC Martin Ziguélé autour d’une table à Koui avec l’égorgeur Abbas Siddiki !

Des informations en notre possession en provenance du parti MLPC, il a été rapporté qu’ une mission – conjointe composée des membres du gouvernement centrafricain, de la Minusca, d’une équipe de trois (3) parlementaires parmi lesquels il a été signalé la présence du président du MLPC Martin Ziguélé, d’un représentant de l’ANE, appuyée par les garants et facilitateurs du fameux Accord de Paix de Khartoum, à savoir les ambassadeurs de l’Ua, de la Ceeac, de la Guinée – Equatoriale, de la RDC, de l’Angola et du Cameroun, s’est rendue « à bord d’hélicoptère et entassés dans des chars de combat » par deux fois, le dimanche 4 octobre 2020, dans la sous – préfecture de Koui pour discuter avec le mercenaire camerounais d’origine peulhe Abbas Siddiki de 3R. L’objet de cette rencontre portait sur la libération des trois (3) éléments des FDSI pris en otage par les éléments de 3R et la reprise du processus d’enrôlement suspendu depuis lors « sur leurs injonctions » dans la sous – préfecture de Ngaoundaye, de Koui, à Besson et Nyem – Yéléwa.
                     Les 50 victimes des éléments de 3R en mai 2019 à Lémouna, Koundjili,
                       Djoum – Djoum et Bohong – Photos HWR –
Selon le président du MLPC Martin Ziguélé, la mission a été un total succès, car elle a abouti à la libération de deux des trois (3) otages – très certainement contre le versement d’une forte rançon – et le démarrage immédiat du recensement électoral dans les zones précitées sur instructions du ministre – conseiller du premier ministre Firmin Ngrébada en charge de la sécurité de la région du Nord – ouest.
A ce sujet, rappelons que dans une bande sonore que nous avons publiée, il y a quelques jours, un général du Mouvement de 3R proférait des menaces à l’endroit du maire de la ville de Ngaoundaye, en lui intimant l’ordre de ne pas commettre l’imprudence d’accueillir une nouvelle mission de l’ANE dans sa circonscription, et en lui demandant de notifier de vives voix  à la Minusca et au gouvernement que la reprise des opérations d’inscriptions sur les listes électorales sera assujettie dans cette partie de la République centrafricaine à un dialogue avec Abbas Siddiki et le 3R. Chose promise, chose ! Quelques jours plus tard, Siddiki et ses hommes ont effectivement mis leur menace à exécution et ont attaqué les soldats onusiens et les agents recenseurs que le gouvernement voulait déployer à nouveau dans la localité.  Débandade et évaporation des agents de l’ANE dans la nature.
Si pour le président du MLPC Martin Ziguélé, cette mission a été un succès total, pour l’opinion publique  nationale, elle est plutôt un acte de capitulation la plus éhontée, d’une part, et  la preuve manifeste et incontestable  de la liquidation de la République, de l’asservissement tout un peuple, d’autre part,  du fait de la lâcheté, de l’hypocrisie et de la cupidité de ses dirigeants. C’est de l’abomination et l’insulte la plus abjecte à la mémoire de tous nos martyrs et des cinquante (50) victimes de l’holocauste de Lémouna, Koundjili, Djoum – Djoum et Bohong en mai 2019 !
La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire