Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : 1er Congrès ordinaire du MCU du 24 au 26 septembre 2020

C’est dans une Salle d’Omnisports entièrement décorée aux couleurs – fétiches du MCU bleu et blanc, et bondée de marée humaine qu’ont été lancés le jeudi 24 septembre 2020 dans la matinée, sous les rythmes endiablés de plusieurs groupes de danse et de musique invités pour la circonstance, les travaux du 1er Congrès ordinaire de ce parti.

Très tôt ont pris place dans les gradins  et aux places qui leur ont été minutieusement réservées des délégués venus des seize (16) préfectures de la République centrafricaine, les représentants des différents partis politiques, les corps constitués de l’Etat, les autorités administratives, les notables, à savoir les sultans de Birao et de Ndélé, les maires, les chefs de groupes et les chefs de quartier, les représentants de toutes les confessions religieuses, des ambassadeurs accrédités en République centrafricaine et les représentants de toutes les organisations internationale,  les militants et sympathisants du MCU en provenance des organes de base de tous les huit (8) arrondissements de la ville de Bangui et des communes de Bimbo et Bégoua et les membres du Bureau politique provisoire. Tous se sont mobilisés pour investir leur candidat, le président Faustin Archange Touadéra, à la fin des travaux le samedi 26 septembre 2020.

 

.

 

C’est par l’exécution solennelle de l’hymne national, « La Renaissance », harmonieusement entonnée telle dans une cathédrale par des chorales préparées à cet effet, que la cérémonie a commencé. Prenant ensuite la parole, le président du comité d’organisation Henri Marie Dondra qui n’a pas manqué aux formalités d’usage de bienvenue à tous, a d’emblée souligné que la tenue de ce Congrès s’inscrit dans la réponse à apporter aux grands défis auxquels font actuellement face la République et le peuple centrafricain. Dans ses propos, il n’a pas hésité à rappeler à toute l’assistance que c’est dans cette même salle, il y a au jour d’aujourd’hui deux (2) ans exactement que des compatriotes à travers plusieurs mouvements politiques et associations qui avaient soutenu la candidature du président Touadéra, en tant que Candidat Indépendant à l’élection présidentielle de 2015, ont finalement eu  l’idée de créer un parti politique dont la mission essentielle consiste à porter dorénavant  sa vision et à l’aider à répondre positivement et concrètement aux besoins prioritaires des tous les Centrafricains et de toutes les Centrafricains, sans exclusive.

Fidèles à leurs engagements, ces compatriotes qui s’appellent désormais « frères et sœurs unis » ont travaillé à l’implantation et à l’implémentation des structures de base de ce parti dans les seize (16) préfectures, les sous – préfectures, les communes et les villages, bravant l’insécurité, les intempéries et de nombreuses difficultés. Leur détermination a fini par payer, en témoigne l’affluence des uns et des autres dans cette salle, parmi lesquels des délégués venus de l’Europe, de l’Amérique, de l’Asie et de certains pays du continent africain. « Une vraie prouesse de mobilisation, de patriotisme et d’engouement à louer et à pérenniser qui traduit mieux que tout  l’importance qu’accorde tous les jours le président Faustin Archange Touadéra à la paix, la cohésion sociale, au vivre – ensemble, au pardon et surtout à l’acceptation de l’autre afin de tourner définitivement la page sombre de ces derniers moments difficiles de notre histoire, vécus par tous », a – t – il martelé.

Succédant au président du comité d’organisation, le secrétaire exécutif national Simplice Mathieu Sarandji a tenu, à son tour,  à remercier très chaleureusement toutes les nombreuses et multiples personnalités toutes tendances confondues qui ont bien daigné honorer de leur présence ces assises, malgré leurs charges. Une fois de plus, leur présence effective exprime l’hospitalité légendaire et la culture d’intégration dont est caractéristique la République centrafricaine. Selon ce dernier, le Congrès étant l’instance suprême de toute organisation politique, il s’agira lors de ces importantes assises d’asseoir de manière définitive les structures de base du parti, de désigner de nouvelles personnalités au sein du Bureau politique et d’investir les candidats aux prochaines élections législatives et à la présidentielle du 27 décembre 2020.

En outre, après avoir fait remarquer que le MCU, en deux (2) années seulement d’existence, compte plus de 1.680.880 adhérents, sans oublier les innombrables mouvements et associations qui soutiennent la politique du président Touadéra « le Candidat de la multitude », il s’est appesanti sur le bilan très positif de sa gestion, caractérisé par le paiement régulier des salaires et des arriérés de salaires, la gratuité des soins aux femmes enceintes et aux personnes vulnérables, l’intégration des jeunes diplômés dans la fonction publique, le recrutement au sein des Faca et des FSI, ce qui permet de réduire le nombre du chômage, et  le paiement des arriérés dus aux cotonculteurs. « Ce sont tous ces atouts incontestables qui ont convaincu le MCU et le peuple centrafricain de réclamer la  candidature de leur champion aux prochaines échéances électorales », a – t – il précisé, sous un tonnerre d’applaudissements.Des organisations des jeunes et des femmes aux partis politiques alliés en passant par les différentes délégations, les notables et les chefs traditionnels, tous ont abordé sans équivoque dans le même sens.

Il s’en est alors suivi la mise en place du présidium dirigé par le président du comité d’organisation Henri Marie Dondra. Trois (3) commissions ont donc été créées : la commission projet de société, la commission de stratégies de campagne et la commission d’investiture. Alors que la première commission a pour but d’identifier des projets qui puissent tenir compte des besoins prioritaires de la population afin de la convaincre de voter massivement pour les candidats du MCU, et que la deuxième doit réfléchir sur le comment faire pour mobiliser les ressources humaines, financières, matérielles et logistiques, d’une part, et sur le comment gérer tous les candidats en partenariat avec les partis alliés et les groupes de soutiens, d’autre part,  la dernière commission doit se pencher sur la question d’investir du seul candidat du MCU à la prochaine présidentielle, Faustin Archange Touadéra.

Sur ce, la séance a été suspendue pour reprendre le vendredi 25 septembre 2020.

Gaspard Koyatémo

Related posts

Laisser un commentaire