Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : 1er congrès ordinaire de Bêafrika Ti é Kwé du président Mahamat Kamoun du 25 au 26 septembre 2020

Comme bien d’autres partis politiques qui ont tenu leur congrès, le Mouvement politique dénommé « Bêafrika Ti é Kwe » en abrégé BTK s’est inscrit également dans cette logique en organisant le sien du 25 au 26 septembre 2020 à Bangui. Des militantes et militants de différents arrondissements de Bangui, Bimbo, Bégoua et de l’intérieur du pays ont été mobilisés à cet effet.

Notons que la cérémonie de la première journée s’est déroulée au siège du parti en face de l’église Apostolique de Pk 4 et à cette occasion marquant l’ouverture dudit congrès, le président fondateur du parti M. Mahamat Kamoun entouré des membres du bureau politique a, avant de prononcer son discours de circonstance,  procédé à la vérification de la liste des délégués ayant fait le déplacement de Bangui. Dans son adresse aux congressistes, il a ensuite souligné en terme de rappel qu’après les élections de 2015 ayant porté le président Faustin Archange Touadéra à la magistrature suprême de l’Etat, il s’est retiré  de toute activité politique afin de prendre un peu de repos sabbatique dans l’espoir de voir les nouvelles autorités du pays le conduire à bon port.

Malheureusement, la souffrance du peuple ne fait qu’empirer.La majeure partie du pays reste toujours sous contrôle des groupes armés, les préfectures n’existent que de nom,  il n’y a plus de routes, d’écoles, d’hôpitaux, etc. La vie des compatriotes de l’intérieur est difficile et personne ne pourra dire le contraire a-t-il précisé. Ces cris de détresse lui sont parvenus et qu’il ne pouvait y rester insensé et insensible à cette situation sociopolitique extrêmement dramatique et pathétique. Et c’est d’un commun accord avec d’autres compatriotes épris de paix, des patriotes digne de ce nom qu’ils ont mis en place cette formation politique, il y a un an et quelques mois de cela.

Etant donné que la mission fondamentale dévolue à tout parti politique est d’animer la vie politique dans le but de conquérir le pouvoir pour l’exercer, il est tout à fait plus que normal pour BTK de se lancer dans cette noble, exaltante mais difficile aventure. Par conséquent, ce congrès permet aux militantes et militants de réfléchir sur la vie du parti, les textes fondateurs de base, à savoir les statuts et le règlement intérieur, et d’investir ses candidats notamment à la présidentielle et aux législatives. Il a de ce fait saisi l’ occasion pour témoigner du fond du cœur toute sa reconnaissance au Bureau politique provisoire pour la qualité du travail abattu en mettant en place des structures de base du parti à Bangui, Bimbo, Bégoua et dans les différentes régions du pays où certains ont bravé l’insécurité pour venir prendre part à ces assises, preuve de leur patriotisme et du degré élevé de leur militantisme.

La cérémonie officielle est prévue pour le samedi 26 septembre et c’est ce jour – là, au cours des travaux,  que le président Kamoun sera investi candidat de « BêAfrika Ti E Kwé » à la présidentielle de 2020.

Yan Follo

Related posts

Laisser un commentaire