Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : N’est pas juriste et constitutionnaliste du dimanche qui veut !

CENTRAFRIQUE: ASSEMBLÉE NATIONALE , FINALEMENT ILS NOUS LISENT ET N’ARRÊTENT PAS DE MODIFIER LEUR STRATÉGIE…PRÉDATRICE…
Un million cinq cent mille de nos francs CFA, aux leurs depuis ce week-end. Avec des promesses à la #CON, de cinq cent mille (en plus), le soir du vote, une fois les amendements #Touadérov validés et preuve filmée du bulletin de vote glissé dans l’urne (sauf si…), et Cinq millions de soutien financier à la prochaine campagne législative aux mêmes qui auront fait passer la #Touadérade de l’Autre-côté des rives rocailleuses de l’Oubangui.
Ce qui donnerait Deux millions plus Cinq millions (dont cinq millions cinq cent mille en promesses de #NgbakaMandja).
Mais le plus criard, c’est qu’ils ne savent plus comment aborder ces amendements qui, une fois calés, pourraient être modifiés d’ici-là car la chose n’ayant été vraiment pensée, ils traficotent depuis vendredi et ne parviendraient pas à s’entendre sur les termes à faire passer, si bien que les documents qui seraient d’un moment à l’autre distribués ne pourraient pas être ceux issus du Conseil extraordinaire des ministres du mardi dernier. L’argumentation serait, qu’une fois passé par la Commission des Lois, qui aurait refusé de convoquer une Commission élargie, le Projet aurait subi « une première lecture » (sic!). À vrai dire, les instructions tardives émanant de la La Renaissance – Présidence de la République Centrafricaine, vendredi soir dernier, et qui ont bloqué jusqu’à tard, Hon. BÉTANGAYE à l’ Assemblée Nationale De La République Centrafricaine, assisté du Directeur des Textes et Lois de la 2è Institution, auraient beaucoup du mal à passer.
N’est pas Juriste, et encore moins Constitutionnaliste du Dimanche, qui veut !
Henri Grothe

Related posts

Laisser un commentaire